Économie – Social

Un des deux casinos de Vichy va fermer

Par Nicolas Blanzat, France Bleu Pays d'Auvergne lundi 13 avril 2015 à 18:14

Le casino des Quatre-Chemins, à Vichy.
Le casino des Quatre-Chemins, à Vichy. © Radio France / Nicolas Blanzat

Le casino du centre commercial des 4 Chemins fermera à la fin de l'année. Le conseil municipal de Vichy a décidé de ne pas renouveler la délégation de service public parce qu'il n'est plus rentable.

L'un des deux casinos de Vichy va fermer à la fin de l'année. C'est celui situé dans le centre commercial des 4 Chemins, qui n'est plus viable économiquement depuis plusieurs années.

Le conseil municipal vichyssois vient donc de décider de ne pas renouveler la délégation de service public , qui prend fin le 31 décembre 2015. Cette délégation de service public est impérative pour pouvoir ouvrir un casino.

"Il n'y a plus la place pour deux casinos à Vichy"- Pierre Dervieux, directeur général des services à la mairie 

Ce qui a motivé cette décision, c'est que l'activité de ce casino n'est plus rentable, explique Pierre Dervieux, le directeur général des services à la mairie de Vichy.

Pierre Dervieux: "Cela fait une dizaine d'années que le casino est déficitaire, plus de 800.000€ les dernières années"

De fait, il ne restera plus qu'un casino à Vichy. C'est celui du Grand café, également exploité par le groupe Partouche. Et c'est là que pourraient être reclassés une partie des quarante salariés du casino des 4 Chemins, directement concernés par cette fermeture . Mais il était impossible de continuer l'activité, le casino perdait trop d'argent, plus de 800.000€ de perte à la fin du dernier exercice.

Le casino des Quatre-Chemins fermera fin décembre, reportage.

Le groupe Partouche dispose maintenant de huit mois et demi pour trouver des solutions : certains salariés pourraient donc être reclassés dans le casino du Grand café, certains autres dans les futurs espaces commerciaux qui remplaceront le casino qui s'étend sur 3.000 mètres carrés dans le centre commercial des 4 Chemins.