Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Un jeune deux-Sévrien part pour un an de volontariat au Togo

lundi 5 novembre 2018 à 12:12 Par Manon Vautier-Chollet, France Bleu Poitou

Simon Blanchard, 21 ans, prépare un an de volontariat au Togo. En janvier 2019, il partira dans la ville de Kpalimé pour sensibiliser les jeunes aux risques sexuels.

Simon part un an à Kpalimé, au Togo.
Simon part un an à Kpalimé, au Togo. © Radio France - Manon Vautier-Chollet

Deux-Sèvres, France

Simon Blanchard a 21 ans, et il s'apprête à partir un an à Kpalimé, au Togo. Diplôme d'éducateur spécialisé en poche, le Deux-Sévrien n'a pas perdu de temps pour monter un projet de volontariat international. Au Togo, avec l'association ODEAH, il sensibilisera les jeunes et leurs familles aux risques sexuels.

ce sont des thématiques que les familles abordent peu avec leurs enfants. C'est pour ça que l’association intervient, pour les prévenir

"On va faire, à Kpalimé, de la prévention à la vie affective et sexuelle", explique Simon Blanchard. Une mission importante dans un pays où ces sujets sont, parfois, encore tabous, pour plusieurs raisons. "La sexualité des jeunes est synonyme de dépravation. Forcément ce sont des thématiques que les familles abordent peu avec leurs enfants. C'est pour ça que l’association intervient, pour les prévenir."

Une cagnotte en ligne pour aider Simon dans son projet

Tout est prêt donc, l'association attend Simon pour démarrer ce projet d'un an. Mais pour partir un an et pouvoir mener toutes ses mission, Simon a encore besoin d'au moins 3 000 euros. Il a mis en place une cagnotte en ligne sur laquelle il avait déjà récolté 1 120 euros le 05 novembre. Il communique aussi sur sa page facebook.

Simon Blanchard a aussi prévu un partenariat avec l'IME de Parthenay, les enfants des deux pays correspondront tout au long de l'année. Au Togo, il se servira aussi de ses compétences d'éducateur spécialisé pour accompagner les jeunes dans leur parcours professionnel.