Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Un distributeur de gel hydroalcoolique sans contact inventé par une société côte-d'orienne

-
Par , France Bleu Bourgogne

Un chef d'entreprise commercialise depuis fin avril un distributeur de gel hydroalcoolique de sa conception. Cette idée a permis de remettre au travail une partie de ses salariés alors que ses sociétés oeuvrant habituellement dans l'événementiel sont lourdement touchées par la crise sanitaire.

Le totem distributeur de gel hydroalcoolique a été baptisé "Gel Idée"
Le totem distributeur de gel hydroalcoolique a été baptisé "Gel Idée" - Strat Design

Voilà ce qu'on pourrait appeler avoir la bonne idée au bon moment. David Butet président des sociétés Dijonnaises « Strat Design » et « Atelier Panel » l'a eue il y a un peu plus de deux semaines, une nuit qu'il ne parvenait pas à trouver le sommeil. Il s'agit d'un distributeur de gel hydroalcoolique, un meuble de 1,40 mètre de haut, tout en bois, pouvant contenir un bidon d'un litre et bien entendu rechargeable.

Diverses utilisations possibles

Ce meuble peut être installé à l'entrée des magasins, dans les écoles, les restaurants, dans les usines ou encore dans les salles d'attente des médecins. Tout est allé très vite puisque ce totem baptisé "Gel idée" -et utilisable sans contact grâce à une pédale- est commercialisé depuis le jeudi 30 avril. Et le succès est déjà au rendez-vous glisse David Butet dont les entreprises étaient totalement à l'arrêt jusqu'à ce que cette invention permette à quelques uns de ses salariés de retravailler. 

David Butet au sujet des ventes de ce meuble

Déjà 500 distributeurs vendus

« Aujourd'hui on est à environ 500 exemplaires vendus et 1 000 précommandes ce qui nous laisse envisager l'équivalent de trois semaines d'activité à temps plein pour dix personnes dans nos ateliers et on espère développer encore cette activité » souffle le chef d'entreprise. 

Comment ça marche ?
Comment ça marche ? - Facebook

Des sociétés lourdement frappées par la crise

Il faut dire que ses sociétés « Strat Design », un bureau d’étude qui conçoit des espaces d’intérieur et « Atelier Panel », qui fabrique des stands d’exposition pour les salons ont beaucoup soufferts de la crise du Covid-19. 

De lourdes pertes pour son groupe 

« On peut évaluer les pertes sur les deux mois qui viennent de passer à environ 1,5 millions d'euros pour l'ensemble du groupe ce qui est très important. De là à ce qu'on récupère -avec cette innovation- tout ce qu'on a perdu c'est loin d'être le cas. »

Une belle performance de la part de sociétés conceptrices qui ne travaillent pas dans le médical habituellement explique notre reporter

David Butet a un rêve... 

« Si les commandes augmentent encore on pourra peut-être remettre l'intégralité de nos collaborateurs au travail dans un temps qui nous permettrait de patienter pour retrouver notre métier historique qui est l'événementiel. » David Butets, par ailleurs président du Medef de Côte-d'Or, explique que les clients qui commandent ces totems se trouvent dans le département (comme les villes de Longvic ou de Talant) bien sûr mais également en Bourgogne-Franche-Comté et au-delà. Puisqu'on trouve également des revendeurs sur Paris, Reims, Lyon et même en Suisse et en Espagne. Rien que pour la journée du jeudi 7 mai 2020 il y a eu 150 commandes ! 

Installation de l'un de ces meubles dans une rue de Dijon
Installation de l'un de ces meubles dans une rue de Dijon - Facebook

Ce meuble en bois issu de Côte-d'Or est conçu et fabriqué dans les usines du groupe à Longvic près de Dijon en collaboration avec des entreprises locales comme la société « Hygiène et nature » qui fournit le gel hydroalcoolique, il est vendu entre 300 et 365 euros selon le niveau de finition et le nombre d'exemplaires commandés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess