Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un élan de solidarité autour du bar-épicerie de Digosville près de Cherbourg (Manche)

-
Par , France Bleu Cotentin

Des habitants de Digosville près de Cherbourg se mobilisent pour aider leur bar-épicerie : "le Saint-Michel" à traverser la crise économique actuelle. Le bar est fermé depuis la mi-mars en raison du Covid-19, il n'y a plus que l'épicerie qui fonctionne mais ça ne suffit pas...

Le bar-épicerie "le Saint-Michel" à Digosville près de Cherbourg
Le bar-épicerie "le Saint-Michel" à Digosville près de Cherbourg - Pierre l'Abbé

Des habitants de Digosville près de Cherbourg ont eu l'idée de vendre des objets faits par des artistes locaux sur un site internet et de verser  tous les bénéfices au bar-épicerie de ce village de 1500 habitants. "Le Saint-Michel" est une institution à Digosville, fermé 6 mois en 2018, il est à l'époque repris par Pierre l'Abbé qui en fait un centre névralgique : "on peut y trouver la presse, l'épicerie, le tabac, le gaz, les jeux à gratter, le pain, le bar..." Mais ce qui rapporte le plus c'est le bar "avec la fermeture depuis 2 mois, j'ai perdu plus de la moitié de mon chiffre d'affaire car ce ne sont pas les mêmes marges entre l'épicerie et le bar" . 

La solidarité s'organise

Voyant cela un habitant a fédéré autour de lui la solidarité, il s'appelle Matthias Provost : "Le Saint-Michel est très important dans le village alors il fallait lui donner un coup de pouce". Sur le site on peut trouver à acheter des objets relookés, des meubles, des chaises, des lampes fabriquées à partir d'un vieux phare de 2CV...Tout est fait à partir de matières recyclées. Les prix vont d'une cinquantaine d'euros à 200 environ. Pierre L'Abbé, le patron est très touché par cet élan de solidarité "surtout que je ne m'y attendais pas du tout, ça nous a fait plaisir." 

La peur du 2 juin

Aujourd'hui Pierre l'Abbé se pose beaucoup de questions sur la réouverture des bars le 2 juin "on a aucune information officielle, on ne sait pas dans quelles conditions, j'ai peur que s'ils obligent à avoir 4m2 d'espace par personne ça va nous diviser le chiffre d'affaire du bar par 2 ou par 3. J'ai un peu peur."  

Site internet : 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess