Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Un été difficile pour les commerçants de Saint-Antonin-Noble-Val

-
Par , France Bleu Occitanie

C'est la fin de saison dans les rues de Saint-Antonin-Noble-Val dans le Tarn-et-Garonne. Les commerçants de la cité médiévale commencent à faire un bilan. Le moral n'est pas au beau fixe après l'absence remarquée des touristes étrangers.

Fin de l'été à Saint-Antonin-Noble-Val
Fin de l'été à Saint-Antonin-Noble-Val © Radio France - Nina Valette

Saint-Antonin-Noble-Val, France

Dans les rues de Saint-Antonin-Noble-Val (Tarn-et-Garonne), les commerçants sont unanimes, la fréquentation du mois de juillet a été très faible. Difficile pour le moment d'avoir des chiffres puisque l'été n'est pas terminé. Mais dans les boutiques, derrière le comptoir, les commerçants espèrent que le mois de septembre va compenser cette perte.

La météo, le Brexit et le climat social 

La météo caniculaire de cet été a eu un effet négatif sur la fréquentation de la commune du Tarn-et-Garonne. "Comment voulez-vous que les gens viennent ici, alors qu'on répète en boucle dans les médias "restez au frais" ?", questionne la gérante de la boutique Namasté. Avec ses collègues, ils tiennent tous, ou presque le même discours, ce mois de juillet ne marquera pas dans les esprits. En revanche, le mois d'août a fait du bien aux finances. "La canicule au mois de juin, c'est vrai que ça nous a fait très très mal, commente le directeur du comité régional du tourisme en Occitanie, Jean Pinard. _Ça a refroidi quelques touristes étrangers qui ne sont pas venus en France_."

Jean Pinard, directeur du comité régional du tourisme en Occitanie

Parmi les grands absents de cette année, les étrangers. Les Anglais étaient rares, et lorsqu’ils ont fait le déplacement, "ils avait le porte-monnaie frileux à cause de Brexit", explique Janique l'une des commerçantes. 

Autre raison de cette absence, le climat sociale en France assure Manu, l'épicier. Il a eu l'occasion de discuter avec de rares touristes hollandais très inquiets : "Ils étaient persuadés de trouver des gilets jaunes chez nous, avec des scènes de violence. Mais finalement il n'y avait rien", s'amuse le commerçant. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu