Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Recruter ses futurs salariés grâce à un Escape Game : une entreprise marnaise a testé

mardi 27 mars 2018 à 10:37 Par Aurélie Jacquand, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

Organiser un jeu d'énigmes pour recruter ses futurs salariés, c'est l'idée qu'a eu le groupe JVS, basé à St Martin-sur-le-Pré (Marne). Une façon de mieux cerner les personnalités des candidats, qui passeront malgré tout un entretien "classique" par la suite.

16 candidats ont participé à cet Escape Game, sous les yeux d'un recruteur
16 candidats ont participé à cet Escape Game, sous les yeux d'un recruteur © Radio France - Aurélie Jacquand

Saint-Martin-sur-le-Pré, France

Le temps où l'on s'asseyait, seul, face à un recruteur pour lui exposer ses motivations et son parcours avec l'espoir d'être embauché, semble presque révolu. Aujourd'hui, les entreprises rivalisent d'ingéniosité pour trouver des méthodes de recrutements originales et ludiques : speed dating, entretiens groupés ou encore Escape Game !

"C'est une première pour nous", explique Edouard Lerouge, Adjoint Ressources Humaines du groupe JVS. Dans l'une des salles de l'entreprise (qui édite des logiciels) à St Martin-sur-le-Pré (Marne), quatre boîtes ont été installées avec à l'intérieur des indices et des énigmes à résoudre. Par groupe de quatre, les candidats ont une heure pour atteindre l'objectif final : trouver le coupable d'un meurtre.

Les candidats doivent passer d'indice en indice pour résoudre l'énigme - Radio France
Les candidats doivent passer d'indice en indice pour résoudre l'énigme © Radio France - Aurélie Jacquand

Interview d'Edouard Lerouge, adjoint aux ressources humaines du groupe JVS

Très vite les personnalités de chacun se révèlent et c'est ça, qu'Edouard Lerouge observe, fiche de notation à la main : "La personne à la chemise grise par exemple, est un peu en retrait du groupe, mais ça ne veut pas dire qu'elle n'aime pas travailler en équipe, c'est juste quelqu'un de plus timide ou alors de plus réfléchi peut-être, qui va prendre moins de risque... et ça, pour certains postes c'est ce que je recherche".

Chacun aurait donc sa chance pendant cet Escape Game. "Alors qu'un entretien c'est presque une pièce de théâtre. On s'y prépare et on répète souvent les mêmes choses", abonde Julie. C'est elle et sa société Dyna'Meet (société nantaise) qui a mis en place le jeu "On ne peut pas jouer un rôle pendant une heure ! les candidats sont eux-mêmes". Après seulement quelques mois d'existence, 20% des clients de Dyna'Meet sont des entreprises qui veulent organiser un recrutement sortant de l'ordinaire.

Par groupes de quatre, les candidats ont une heure pour résoudre l'énigme - Radio France
Par groupes de quatre, les candidats ont une heure pour résoudre l'énigme © Radio France - Aurélie Jacquand

Des candidats conquis

Une fois le coupable démasqué, c'est l'heure du debrief avec les 16 candidats. "C'était drôle. Moi j'étais complètement dans le jeu, j'ai vraiment oublié le côté recrutement", avoue Arminda. Même chose pour Frédéric, qui n'a jamais douté cette nouvelle méthode : "C'est génial, ça permet effectivement de découvrir les caractéristiques de chacun au niveau comportemental". Gilles et Florent apportent tout de même une nuance : "Au bout d'une heure on n'a qu'un aperçu du caractère des personnes, donc _c'est bien qu'il y ait aussi un entretien classique_, pour que le recruteur puisse nous différencier et que l'on sache aussi ce que lui veut exactement".

Gwendoline, Gilles, Christophe, Florent et Antoine ont participé à l'escape game

L'escape Game ne remplacera pas tout, Edouard Lerouge, chargé du recrutement pour le groupe JVS, avoue d'ailleurs que son entreprise pratique aussi des tests psychologiques pour recruter. Et si pour lui comme pour les candidats cette expérience était une première, ce ne sera sans doute pas une dernière : "Aujourd'hui nos collaborateurs veulent plus qu'un métier, ils veulent vivre une expérience", explique Edouard Lerouge, "Et si au bout de six mois ils n'ont pas vécu cette expérience, ils s'en vont. Donc c'est à nous de leur proposer des nouveautés".

Très vite, les personnalités se révèlent pendant cet Escape Game - Radio France
Très vite, les personnalités se révèlent pendant cet Escape Game © Radio France - Aurélie Jacquand