Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Dossier du jour de France Bleu Vaucluse

Un été au rythme des incendies en Vaucluse

lundi 28 août 2017 à 3:59 Par Paul Ferrier, France Bleu Vaucluse

Les pompiers ont passé l'été sur les dents et le terminent sur les rotules. Les incendies, c'est l'actualité de l'été en Vaucluse. Retour sur une saison de feu.

Le massif des trois frères après l'incendie de la Bastidonne
Le massif des trois frères après l'incendie de la Bastidonne - SDIS84

La Bastidonne, France

En remontant toute cette actualité incendie depuis le début de l'été, on remarque que le gros de la saison feu a commencé fin juillet.

Les pompiers ont été immédiatement lancés dans le dur, puisque le premier feu, celui de la Bastidonne au dessus de Pertuis, a été le plus important. Il a démarré le 24 juillet et a brûlé 1.300 hectares de végétation sur les 1.500 hectares brûlés cet été dans tout le département.

En deux mois, les pompiers du SDIS 84 appelés sur 200 départs de feu

Quand ont dit que c'est cette semaine du 24 juillet où tout a vraiment commencé, il faut se rendre compte qu'après cette date, les gros feux ont été quasi quotidiens. Tous n'ont pas ravagé des milliers d'hectares, mais une trentaine a nécessité l'intervention de moyens importants et notamment des Canadair.

Les pompiers sur le front

Pour toucher du doigt le travail des pompiers et leur expertise, il faut partir au feu avec eux. Reportage.

La guerre du feu

Tout est millimétré dans le travail des pompiers. Dès le départ de feu annoncé, c'est toute une logistique qui se met en branle, directement inspirée des méthodes militaires.

La coordination des moyens d'abord. Pour les incendies importants, tout de suite, un poste de commandement avancé est installé. À l'intérieur, les officiers travaillent sur des cartes, placent des hommes et du matériel, appellent les moyens aériens et les guident. Ils font également, parfois, intervenir des bulldozers pour ouvrir des pistes. On est ici dans la stratégie contre le feu.

Au plus près des flammes, il y a la bataille au corps à corps des soldats du feu, lance à la main. Un combat qui, comme sur le feu de la Bastidonne, peut durer des heures voire des jours.

L'exercice comporte bien sûr des risques, que les chefs essaient de limiter. Lors du feu de la Bastidonne, trois pompiers ont été sérieusement brûlés, piégés par un vent tourbillonnant et un retour de flamme.

En Vaucluse, celui qui organise ce combat et sa stratégie, c'est le contrôleur général Jean-Yves Noisette, le patron des pompier du département. Il en a passé des nuits blanches auprès de ses hommes cet été et notamment sur l'incendie de la Bastidonne.

Les Vauclusiens solidaires

Heureusement, les feux de l'été n'ont fait aucune victime, aucune habitation n'a été détruite. De nombreux habitants ont tout de même eu peur, mais ils ont surtout, comme souvent dans ce genre de catastrophe, fait preuve de solidarité. Reportage.