Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Un financement inédit via la Banque Européenne pour l'office public Reims habitat

lundi 4 mars 2019 à 16:33 Par Sylvie Bassal, France Bleu Champagne-Ardenne

Pour la première fois en France, l'Union Européenne via la Banque Européenne d'Investissement va financer la construction de logements dits intermédiaires en prêtant 107 millions d'euros à Canopée - le regroupement de quatre Offices Publics de l' habitat de la région.

Signature du prêt entre Canopee et la BEI
Signature du prêt entre Canopee et la BEI © Radio France - Sylvie Bassal

Reims, France

Ils ont signé leur rapprochement il y a un an. Reims habitat, Oise habitat, l'Opac d'Amiens et l'Opal de l'Aisne : quatre offices publics de l'habitat qui ont décidé de se rassembler sous la bannière de Canopée. Un Groupement d'Interêt Economique pour mutualiser les compétences et partager les bonnes idées. C'est ensemble qu'ils ont demandé et obtenu de l' Europe via la Banque européenne d'investissement un prêt sur 26 ans de  107 millions d'euros. C'est la première fois en France que des bailleurs sociaux sollicitent la BEI en direct. Reims habitat va, à lui seul, emprunter 32,6 millions d'euros pour financer la rénovation thermique de logements sociaux et acquérir  345 logements intermédiaires. Des logements pour ceux qui ont trop de revenus pour aller dans un logement social et pas assez pour aller chez un bailleur privé. Ces logements seront répartis sur plusieurs projets à Reims comme  ceux des Rives de Vesle, Claimarais mais aussi à Cormontreuil ou Tinqueux. Un investissement pour les cinq prochaines années.