Infos

La pauvreté touche de plus en plus de Marseillais en 2016

Par Victoria Koussa, France Bleu Provence jeudi 8 septembre 2016 à 20:05 Mis à jour le jeudi 8 septembre 2016 à 20:09

De gauche à droite : Farida (secrétaire départementale), Linda (bénévole), Sonia (directrice départementale) et Rafida (bénévole). Les "guerrières" du Secours Populaire comme elles aiment dire.
De gauche à droite : Farida (secrétaire départementale), Linda (bénévole), Sonia (directrice départementale) et Rafida (bénévole). Les "guerrières" du Secours Populaire comme elles aiment dire. © Radio France - Victoria Koussa

Bilan accablant du Secours populaire : il y aurait environ 10% de bénéficiaires en plus en seulement un an dans certaines des 92 antennes tenues par l'association.

C'est la rentrée pour la misère. Du moins, elle ne quitte pas 70 000 personnes à Marseille qui ont le frigo vide chaque fin du mois. Le Secours Populaire des Bouches-du-Rhône tire donc la sonnette d'alarme et lance un appel aux donateurs pour cette nouvelle année scolaire.

"Pauvre, mais pas que"

Malgré les 2 000 tonnes de denrées distribuées chaque année sur Marseille, les bénévoles font tout pour être à l'écoute des personnes dans le besoin. Ces personnes ont tous les profils, des retraités aux étudiants, des travailleurs pauvres aux migrants. "Malgré nos différences, on a les mêmes galères. Du coup, ça fait de nous une grande famille", explique Rafida qui dirige le local de St Jérome (13e arrondissement).

Une nouvelle campagne dédiée aux enfants

Cette nouvelle rentrée, c'est aussi l'occasion pour le Secours Populaire de mettre en avant son programme d'alphabétisation. Quatre centres d'apprentissage du français, de la lecture et de l'écriture accueillent près de 200 personnes pendant l'année, avec une sortie culturelle organisée en juin.

Mais surtout, de rappeler qu'une bonne partie des dons sert à offrir des vacances aux enfants, afin de combler, tant bien que mal, la différence qu'ils ont avec des écoliers plus aisés. Plus que des vacances, les 92 locaux du Secours Populaire à Marseille organisent des fêtes, de Pâques à Noël. "Les enfants se désintéressent même des cadeaux qu'on leur offre ce jour-là. Ce qu'ils préfèrent le plus, c'est la fête en elle-même, l'événement", assure Rafida.

Vous aussi, donnez !

Pour donner, il suffit de vous rendre ici. Un petit quelque chose peut faire beaucoup, car l'association l'affirme : grâce au bénévolat, aux dons matériels et aux mises à disposition gratuites, pour 10 euros reçus, le Secours Populaire 13 réalise 60,20 euros de solidarité.

Partager sur :