Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un méthaniseur en projet à Artigueloutan, des riverains craignent les nuisances à venir

-
Par , France Bleu Béarn

Une enquête publique est lancée à Artigueloutan, entre Pau et Soumoulou, pour un projet de méthaniseur. Un collectif de riverains s'inquiète pour leur qualité de vie à proximité de l'installation de biogaz.

Cette unité de production de biogaz doit s'implanter près de la route de Tarbes, sur la commune d'Artigueloutan.
Cette unité de production de biogaz doit s'implanter près de la route de Tarbes, sur la commune d'Artigueloutan. © Radio France - Mathias Kern

Un méthaniseur est annoncé sur la commune d'Artigueloutan, entre Pau et Soumoulou. Mais avant de démarrer les travaux, une enquête publique a débuté ce mercredi 24 juin. Une concertation préalable obligatoire qui doit permettre de recueillir notamment les doléances des riverains. Certains d'entre-eux, opposés au projet, viennent de créer un collectif "Anti-Méthanisation Industrielle Pau Est - Cami Pau Est" pour peser dans le débat. Ils craignent de nombreuses nuisances à cause de cette activité.

Christine et Charlotte Lavigne Du Cadet ont leur maison à proximité.

Portée par une dizaine d'agriculteurs du secteur et le domaine de Sers, cette unité de production de biogaz doit s'implanter près de la route de Tarbes. Le projet est soutenu financièrement par les collectivités locales et par l'Etat. Le dossier complet est consultable sur le site internet de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

Pour la maire d'Artigueloutan, Marie-Claire Né, les craintes sont légitimes, mais des précautions sont prises pour limiter les nuisances.

L'enquête publique doit durer un mois, du 24 juin au 24 juillet 2020 inclus.
L'enquête publique doit durer un mois, du 24 juin au 24 juillet 2020 inclus. © Radio France - Mathias Kern
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu