Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un mois de juillet plutôt bon pour le tourisme corrézien, malgré la canicule

-
Par , France Bleu Limousin

La chaleur a-t-elle fait fuir les touristes en Corrèze ? Pas vraiment disent les professionnels. Dans les hébergements, campings, gîtes et autres les taux de remplissage notamment ont été très bons en juillet. Mais les fortes chaleurs et plus encore la canicule ont incité les gens à moins sortir.

Au parc des Petits Trains de Seilhac, le mois de juillet a été très bon jusqu'à la canicule qui a fait fuir la clientèle.
Au parc des Petits Trains de Seilhac, le mois de juillet a été très bon jusqu'à la canicule qui a fait fuir la clientèle. © Radio France - Philippe Graziani

Il valait mieux en juillet pour les professionnels avoir un peu de fraîcheur à proposer à ses clients. Ainsi les visites de grottes ont bien marché souligne notamment l'office de tourisme Vallée de la Dordogne. C'est aussi le cas des hébergements à proximité de lac comme à Seilhac. Marion Fresslé, la gérante du camping du Lac de Bournazel avoue avoir fait un très bon mois de juillet, avec "un taux de remplissage quasi complet". En précisant que les gens allaient "beaucoup se baigner". A Seilhac encore le restaurant l'Elot, avec sa terrasse au bord de l'eau, a aussi _"très bien travaillé en juillet "_explique sa gérante Elodie Malaterre. 

C'était déserticoland" Grégoire Porté, gérant des Petits Trains de Seilhac

Mais les fortes chaleurs ont beaucoup plus impacté certains secteurs. C'est le cas de la plupart des restaurants qui avaient peu de monde surtout les midis. Idem aussi pour les activités de sport nature, même celles qui se pratiquent sur l'eau comme les locations de canoë. Les sites de visite ont aussi beaucoup souffert. Le parc des Petits Trains de Seilhac par exemple n'a plus vu personne dès le premier jour de canicule. "C'était Déserticoland" en plaisante, amer, le gérant Grégoire Porté. Qui plus est le site a essuyé après un gros orage qui a fait de gros dégâts qui ont nécessité deux jours de fermeture pour nettoyer. "En 6 jours de chaleur puis d'orages, on a perdu environ 800 entrées".

Même Collonges-la-Rouge 

Et il n'y a eu aucune exception. Ainsi même les sites touristiques généralement pris d'assaut l'été dans la région ont été touchés par la canicule. C'est le cas de l'un de ces fleurons : Collonges-la-Rouge. Pour autant affirme Sébastien Mur, de l'office de tourisme Vallée de la Dordogne, il ne faut pas parler de catastrophe. Les touristes sont en fait venus tôt le matin et tard le soir. "Je prends l'exemple des théâtrales de Collonges qui ont lieu tous les mardis soir en plein air qui ont eu un très bon taux de remplissage". Et il affirme qu'il faudra juger de la fréquentation touristique du village sur tout l'été. Car le mois d'août est généralement très bon à Collonges. Et les réservations pour les hébergements sont très bonnes en août affirment de nombreux professionnels. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess