Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social

Un Niortais marche pour dénoncer la réforme du RSI

mercredi 2 janvier 2019 à 18:57 Par Noémie Guillotin, France Bleu Poitou et France Bleu La Rochelle

Pascal Geay, président de l'association "Sauvons nos entreprises" a démarré un tour de France depuis les Deux-Sèvres pour dénoncer la "fausse" réforme du RSI et la désertification des centres-villes. Un périple de quatre mois pour l'instant.

Pascal Geay, président de l'association "Sauvons nos entreprises" va à la rencontre des commerçants, des élus et distribue des tracts
Pascal Geay, président de l'association "Sauvons nos entreprises" va à la rencontre des commerçants, des élus et distribue des tracts © Radio France - Noémie Guillotin

Deux-Sèvres, France

Il a déjà marché deux fois entre Niort et Paris. Cette fois-ci, c'est un tour de France que Pascal Geay démarre. Rochelais d'origine habitant à Niort, il est le président national de l'association "Sauvons nos entreprises". Ce mercredi, il a relié Epannes, dans les Deux-Sèvres, à Surgères, en Charente-Maritime, deuxième étape de son périple. Une marche pour dénoncer la réforme du RSI et la disparition des commerces de centre-ville

"La réforme du RSI n'a rien changé"

Le RSI, régime social des indépendants a été supprimé début 2018 pour être rattaché au régime général de la sécurité sociale. Qu'est-ce qui a changé depuis ? "Franchement, rien" , lâche Pascal Geay. "On demandait deux choses dans la réforme du RSI : la compréhension des cotisations et la baisse. Aujourd'hui, ils ont fermé le RSI et on ne comprend toujours pas ce qu'ils nous demandent de payer et le taux des cotisations à augmenter de 0,40% par rapport à il y a quelques années". Pour le président de "Sauvons nos entreprises", il faut revoir le mode de calcul "sur le trimestre. Je fais janvier, février, mars et en avril on me demande de payer mes cotisations".

Ce Niortais qui est en train de monter une entreprise dans le bâtiment dénonce aussi la désertification des centres-villes. "Il n'y a plus de commerces, plus d'artisanat mais des grosses zones industrielles à la sortie des villes", regrette Pascal Geay qui propose trois ans d'exonération de charges pour un artisan ou un commerçant qui reprend un commerce fermé. Il a déjà envoyé un courrier au président Emmanuel Macron, sans réponse.

"Si je dois faire deux tours de France, je le ferai"

Cette marche vise à "rencontrer des gens, et montrer ma persévérance". Pascal Geay veut aller à la rencontre des commerçants, des élus pendant quatre mois pour l'instant, jusqu'à Dunkerque. "Je ne m'arrêterai pas de marcher. Si je dois faire deux tours de France, marcher trois ans, je le ferai. Je suis têtu, ils le savent au RSI", assure ce défenseur des travailleurs indépendants. Nouvelle étape ce jeudi entre Surgères et Aigrefeuille d'Aunis en Charente-Maritime.