Économie – Social

Un nouveau lieu d'animations pour les personnes âgées inauguré à Cléon, en Seine-Maritime, ce vendredi

Par Clémentine Vergnaud, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) vendredi 7 octobre 2016 à 18:11

La secrétaire d'Etat en charge des personnes âgées et de l'autonomie, Pascale Boistard, a inauguré ce vendredi l'Ondine, nouveau lieu d'animations pour les personnes âgées à Cléon, en Seine-Maritime.
La secrétaire d'Etat en charge des personnes âgées et de l'autonomie, Pascale Boistard, a inauguré ce vendredi l'Ondine, nouveau lieu d'animations pour les personnes âgées à Cléon, en Seine-Maritime. © Radio France - Clémentine Vergnaud

La ville de Cléon, en Seine-Maritime, a inauguré ce vendredi 7 octobre un nouveau lieu de rencontres pour les personnes âgées. La secrétaire d'Etat chargée des personnes âgées et de l'autonomie, Pascale Boistard, était présente, alors que la Semaine bleue se déroule jusqu'au dimanche 9 octobre.

Ce vendredi 7 octobre, la ville de Cléon (Seine-Maritime) inaugurait un nouveau lieu de rencontres et d'animations pour les personnes âgées. La secrétaire d'Etat en charge des personnes âgée et de l'autonomie, Pascale Boistard, a assisté à cette inauguration alors que la Semaine bleue, semaine nationale consacrée aux retraités et aux personnes âgées, se déroule jusqu'au dimanche 9 octobre.

Ce lieu de rencontre est baptisé "Ondine" et se situe au sein du foyer-logement "Les Villas Fernande Souday". Il est composé d'une salle de réunion, d'une salle de restauration accessible tous les midis avec des repas préparés par les agents municipaux et d'une terrasse couverte. Démarré en juin 2014, le chantier a coûté 1 195 000 euros, financés en grande partie par le Centre communal d'action sociale (CCAS) de la commune mais aussi par une subvention d'équipement de 750 000 euros attribuée par la Ville et par un don de 25 000 euros fait par le député du canton Guillaume Bachelay grâce à sa réserve parlementaire.

Un lieu ouvert sur l'extérieur

À l'Ondine, les personnes âgées pourront se retrouver pour différentes activités organisées par le CCAS en fonction de leurs envies. Un rendez-vous hebdomadaire est déjà fixé pour des jeux de société et un autre jour sera utilisé pour des activités diverses (repas far west, réunion de présentation d'une mutuelle santé, un atelier d'information sur le cancer du sein, etc.). Ces activités sont proposées aux personnes qui habitent les logement des "Villas Fernande Souday" mais aussi à tous les autres seniors de Cléon.

L'Ondine a été financé en grande partie par le Centre communal d'action sociale (CCAS) de la commune. La Ville et le député Guillaume Bachelay (grâce à sa réserve parlementaire) ont aussi participé. - Radio France
L'Ondine a été financé en grande partie par le Centre communal d'action sociale (CCAS) de la commune. La Ville et le député Guillaume Bachelay (grâce à sa réserve parlementaire) ont aussi participé. © Radio France - Clémentine Vergnaud

Une démarche importante pour Pascale Boistard, secrétaire d'Etat en charge des personnes âgées et de l'autonomie : "Il ne faut pas oublier les personnes âgées mais les considérer comme des citoyens à part entière. Ils ont le droit d'accéder aux loisirs, à la culture et à des activités diverses et variées." Et justement, Marie-Gabrielle, 43 ans de vie à Cléon, apprécie beaucoup le nouveau local ainsi que le programme mis en place. "Pendant plusieurs années, je venais tous les mardis dans l'ancien local. On faisait de l'animation, on appelait ça le petit cabaret !", sourit la vieille dame. "C'est ce que j'attends d'ici, qu'il y ait moins d'isolement et qu'on continue à vivre en société."

La difficulté du vieillissement c'est souvent l'isolement

De plus, le lieu a vocation a rassembler toutes les générations. Des activités seront notamment organisées par des associations et n'importe quel habitant de Cléon, quel que soit son âge, peut venir partager un moment avec les seniors. "L'intergénérationnel, c'est important", confirme le maire de la commune, Frédéric Marche. "Il y a quelques années, on n'avait fait des activités communes aux enfants et aux personnes âgées. On va probablement remettre en place ce genre d'activité." Les seniors ont donc un lieu qui leur est consacré, sans être coupé du reste de la société. C'est important pour Pascale Boistard puisque, selon elle, "la difficulté du vieillissement c'est souvent l'isolement, le repli sur soi. L'extérieur devient anxiogène pour les seniors si on ne fait pas attention. Avec ces lieux, on leur permet donc de faire à nouveau partie intégrante de la société et donc on repousse plus loin la perte d'autonomie." En permettant aux personnes âgées de gagner en autonomie, l'objectif est aussi à long terme de les inciter à sortir de ces lieux qui leur sont consacrés pour participer à la vie de la commune en dehors de ces structures.

Partager sur :