Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Un nouveau plan de redressement pour l’hôpital d’Ajaccio

mardi 4 octobre 2016 à 7:34 Par Patrick Rossi, France Bleu RCFM

Le directeur de la Miséricorde a présenté, lundi 3 octobre, le nouveau plan de redressement de l’hôpital de la Miséricorde. Le document se veut ambitieux, l’objectif étant de résorber à moyen terme le déficit qui s’établit à 110M€.

Un nouveau plan de redressement pour l'hôpirtal d'Ajaccio
Un nouveau plan de redressement pour l'hôpirtal d'Ajaccio

Ajaccio, France

Examen de passage plutôt réussi pour le directeur de l'hôpital de la Miséricorde d'Ajaccio. Jean Luc Pesce a présenté le plan de redressement de l’établissement la Miséricorde. Le document se veut précis et s’attaque à tous les maux de la structure. Comment pourrait-il en être autrement. La situation financière de l’hôpital d’Ajaccio ne peut plus permettre une quelconque perte de temps. Face aux partenaires sociaux et au conseil de surveillance, le directeur de la Miséricorde a donc exposé ses pistes. Elles demanderont pour porter leurs fruits du temps. Ce plan ne prévoit pas de plan social mais une meilleure organisation des services, une organisation nouvelle aussi des directions, et un travail important sur la facturation des soins. Un plan méthodique plutôt bien accueilli par Laurent Marcangeli, le député maire d’Ajaccio. ---

Laurent Marcangeli, le député maire d'Ajaccio

Les organisations syndicales se sont dites dans l’ensemble satisfaites par le plan de redressement exposé par le directeur de l’hôpital d’Ajaccio. « Pour une fois, les personnels ne devraient pas payer les frais des erreurs successives de gestion » selon Antoinette Bruni, déléguée CFDT à l’hôpital de la Miséricorde. --

Antoinette Bruni, déléguée CFDT à l'hôpital d'Ajaccio

Ce dossier de la Miséricorde, Jean-Jacques Coiplet le suit avec attention. « Un dossier sensible où il ne faudra pas reproduire les erreurs du passé » a affirmé le directeur général de l’agence régionale de santé.

Jean-Jacques Coiplet, le directeur général de l'ARS