Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Un nouvel audit de l'IGAS sur la situation du CHRU de Nancy

lundi 1 octobre 2018 à 18:58 Par Mohand Chibani, France Bleu Sud Lorraine

C'est la quatrième inspection en 5 ans que le ministère de la santé diligente pour faire le point sur la situation du CHRU de Nancy. Une situation de "quasi-faillite" avec une dette de plus de 400 millions d'euros et un déficit cumulé de 290 millions d'euros. Il y a urgence.

l'IGAS enquête sur la situation du CHRU de Nancy
l'IGAS enquête sur la situation du CHRU de Nancy © Maxppp - Maxppp

Nancy, France

Quelle est précisément la situation du CHU de Nancy ? Avec une dette cumulée de 400 millions d'euros et un déficit chronique de 290 millions d'euros, est -il réellement en situation de faillite comme cela est écrit dans l'un des nombreux audits déjà commandité par l'autorité de tutelle ? Quelle solution pour sortir de la crise, pour quel coût  et à quelle échéance ? C'est pour répondre à ces nombreuses questions que le gouvernement a diligenté une enquête de l'IGAS, l'Inspection Générale des Affaires Sociales. Cette mission flash a débuté hier et devrait durer entre un mois et demi et deux mois, durant lesquels tout sera passé au peigne fin.

A Chaque fois qu'il y a une alerte syndicale, on nous envoie une mission de l'IGAS, Alex Gorge, délégué CFDT du CHU

C'est la quatrième mission en 5 ans, sans qu'aucune décision n'ait été prise dénonce Alex Gorge, délégué CFDT du CHU de Nancy.  Pour lui, il y a urgence à assainir la situation financière de l'hôpital et c'est ce qu'il dira ce mardi aux inspecteur de l'IGAS qui vont l'auditionner en tant que membre du conseil de surveillance du CHU « On a déjà connu une mission de l’IGAS en 2014, une autre en 2016. Que s’est-il passé  depuis ?

Rien ! Il y a eu des rapports et des promesses, en fait, le ministère a toute une étagère complète de dossiers sur la situation du CHU de Nancy. Ils n’ont qu’à ressortir les dossiers pour connaître l’ampleur des dégâts. Ce qui est important à souligner, c’est que la situation se dégrade d’année en année. Il n’y aura aucune surprise, et c’est ce que les inspecteurs vont constater. On a supprimé 400 postes, on a fermé des lits et les résultats sont les mêmes, ce n’était donc pas la bonne solution.

A chaque fois qu’il y a une alerte des organisations syndicales, on nous envoie une mission de l’IGAS mais en attendant, comment fait-on pour payer les salaires et les fournisseurs ? Nous n’avons aucune solution ! Or c’est la priorité des priorités »

L'Etat est prêt à accompagner le projet du CHU, Carole Grandjean, députée LREM de Meurthe et Moselle

D'ailleurs, le ministère est parfaitement au courant de la situation de l'hôpital. Le sujet était au coeur d'une réunion à Matignon le 20 septembre dernier entre le directeur de cabinet du Premier ministre et la député La République en Marche de Meurthe et Moselle, Carole Grandjean. Pour elle, le message est bien passé, et elle a obtenu des assurances sur l'avenir du CHU "Ce que demande aujourd’hui l’Etat, c’est que par rapport à un investissement de _520 millions d’euros, déjà budgété par l’Agence Régionale de Santé pour regrouper tous les services du CHU sur le plateau de Brabois_, il faut mettre en place un plan qui permette d’améliorer le fonctionnement de l’établissement hospitalier. Cette transformation aura lieu entre 2021, date prévue pour le lancement des travaux, et 2030, soit dix ans. Et je crois que le ministère de la santé l’a compris, Matignon aussi, ils se sont engagés sur un planning court, la décision devrait tomber en février 2019.

_Pour moi c’est une véritable avancée. L’Etat est prêt à accompagner le projet du CHU et nous avons enfin un calendrier_"

Les inspecteurs de l'IGAS rendront leur rapport à la fin du mois de novembre. Le gouvernement prendra sa décision au mois de février 2019.

Le CHRU de Nancy emploie 12 000 salariés.