Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un préavis de grève reconductible déposé au CHU pour ce vendredi 16 octobre

-
Par , France Bleu Bourgogne

Les syndicats CFDT Santé-sociaux de Côte-d'Or et CGT du CHU de Dijon ont déposé un préavis de grève reconductible à compter de ce vendredi 16 octobre à 0h. Ils dénoncent des remaniements de service et craignent des conséquences néfastes.

Un préavis de grève reconductible est déposé au CHU de Dijon pour ce vendredi 16 octobre
Un préavis de grève reconductible est déposé au CHU de Dijon pour ce vendredi 16 octobre © Radio France - Emmanuel Moreau

Dans un communiqué publié ce mercredi, les syndicats CFDT Santé-Sociaux et CGT du CHU annoncent le dépôt d'un préavis de grève qui entrera en vigueur dès vendredi. Il concerne le secteur pré-hospitalier "Samu-Smur" constitué d'experts et de personnels formés, diplômés et entraînés à faire face à toute situation sanitaire exceptionnelle. Les syndicats rappellent d'ailleurs que "la très bonne gestion de la crise sanitaire Covid-19 à Dijon a été reconnue au niveau national et qu'il a démontré une nouvelle fois la qualité de ses professionnels."  

Les syndicats CFDT et CGT dénoncent un remaniement de service pouvant entraîner :

  • un dysfonctionnement majeur du centre 15 (Samu), du SMUR et du CESU au quotidien
  • une désorganisation importante pendant la crise sanitaire
  • un départ imminent des ressources humaines internes, médicales et paramédicales
  • une fuite et une baisse des compétences
  • un sentiment d'injustice ressenti par le personnel qui ne veut pas désorganiser un service qui fonctionne très bien depuis un an 
  • des troubles et risques psychosociaux importants, déjà ressentis à l'annonce de ce changement

Les syndicats CFDT et CGT et l’AMUF demandent que les moyens humains et les compétences des différentes unités soient garantis afin d’éviter tout dysfonctionnement du Centre15 (SAMU), du SMUR  et du CESU (Centre d’Entrainement aux Soins d’Urgence). Ils demandent surtout de reporter toute modification de fonctionnement à une échéance ultérieure, afin de ne pas risquer une désorganisation importante pendant la crise sanitaire.

La CFDT, la CGT et l’AMUF demandent donc à la Direction du CHU de mettre tout en œuvre afin que soit maintenue pour les patients une prise en charge optimale. Enfin, les solutions pour l’avenir doivent se prendre localement, en concertation avec les équipes médicales, paramédicales et de direction et non par cooptation via des réseaux parisiens dont la connaissance des enjeux locaux est inexistante.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess