Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un projet en cours pour développer l'énergie à hydrogène en Moselle

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Emmanuel Macron veut faire de la France le premier pays européen producteur de véhicules propres d'ici 2025. Il existe aujourd'hui deux technologies : l'électrique et la voiture à hydrogène. Un projet est en cours en Moselle pour développer cette dernière.

Inauguration d'une nouvelle station hydrogène pour voiture à Audun-le-Romain, en Meurthe-et-Moselle.
Inauguration d'une nouvelle station hydrogène pour voiture à Audun-le-Romain, en Meurthe-et-Moselle. © Maxppp - Frédéric Lecocq

Alors que l’État a débloqué un montant record pour aider la filière automobile et encourager l'achat de véhicules moins polluants, un projet est en train de prendre forme en Moselle pour développer la filière à hydrogène. 

Une station à Sarreguemines

GRTgaz, qui exploite les réseaux de gaz, a noué un partenariat avec l'allemand Creos pour créer un réseau de transport européen 100 % hydrogène, reliant la Moselle, la Sarre et le Luxembourg. Ce projet, baptisé mosaHYc, a pour but d'aider au développement de la filière. "L'idée c'est de convertir des canalisations de gaz déjà existantes pour transporter cet hydrogène" explique Marion Lacombe, analyste stratégique chez GRTgaz. "On sait que dans cette région frontalière il y a des déplacements quotidiens très importants de frontaliers, le transit routier est important et donc ça génère des problématiques environnementales. Avec ce projet, l'idée c'est de contribuer à l'émergence d'un marché régional de l'hydrogène vert pour favoriser la mobilité comme les bus à hydrogène, les bennes à ordures ou les voitures de collectivités.

En Moselle, la ville de Sarreguemines possède une station pour ses véhicules. Moins connue que l'électricité, l'hydrogène est une énergie décarbonée et n'émet pas de gaz à effet de serres, d'où son intérêt. Seulement, son coût est encore onéreux. "C'est pour ça qu'il faut développer une filière de la production aux infrastructures pour attirer les nouveaux clients" conclut Marion Lacombe. Le projet mosaHYc est encore en phase d'étude et pourrait se concrétiser en 2022 si les investissements sont trouvés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess