Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Un redressement fiscal de 400.000 euros pour le Tours Volley Ball

vendredi 31 mars 2017 à 17:55 - Mis à jour le vendredi 31 mars 2017 à 18:29 Par Adèle Bossard, France Bleu Touraine

Il y a quelques jours, le Tours Volley Ball a reçu la notification d'un redressement fiscal : 400 000 euros. Quatre collectivités territoriales se sont associées pour prêter cette somme et éviter au club une relégation pour des raisons financières.

Le Tours Volley Ball fait l'objet d'un redressement fiscal de 400 000 euros.
Le Tours Volley Ball fait l'objet d'un redressement fiscal de 400 000 euros. © Maxppp - GUILLAUME SOUVANT

Tours, France

Le TVB joue ce samedi soir sa place en finale de la petite coupe d'Europe, avec le match retour des demi-finales de la CEV à Francfort ce soir. À l'aller, les Tourangeaux l'ont emporté 3 sets à 0 ! Mais l'actualité du club n'est pas que sportive. Il fait l'objet d'un redressement fiscal d'un montant de 400 000 euros. Le montant va être prêté au club par 4 collectivités à raison de 100 000 euros chacune, sous forme d'avance de subvention par la ville de Tours, la métropole, le département et la région.

C'est le premier club de volley national et le sport phare de la région. Il est normal de le soutenir dans des moments délicats.

Tout est allé très vite et il a fallu trouver des fonds en vitesse. Le TVB a reçu la notification du redressement fiscal il y a quelques jours, sauf qu'au même moment, le club devait transmettre son bilan comptable à la DNACG, l'organisme qui contrôle les finances des clubs professionnels. Et avec une ligne de - 400 000 euros, le TVB courrait le risque d'une relégation en Nationale 3. Rien ne filtre sur la teneur et la raison de redressement, sous couvert du secret fiscal. Mais selon Xavier Dateu, adjoint au maire de Tours chargé des Sports, les collectivités n'ont pas hésité à prêter ses fonds : "C'est le premier club de volley national et le sport phare de la région donc il est normal de le soutenir dans des moments aussi délicats. Ce n'est pas un cadeau mais une subvention exceptionnelle accolée à un remboursement en plusieurs fois des montants avancés".

"Le club se porte très bien financièrement"

Le président du Tours Volley Ball, Yves Bouget, a pris ses fonctions en septembre dernier. Le contrôle fiscal concerne la période avant son arrivée à la tête du club. Lui assure aujourd'hui que le TVB n'a pas de problèmes financiers :

"Le club se portait bien avant, il se porte bien pendant et il se portera bien après. Le contrôle fiscal et la situation financière du club n'ont qu'un rapport indirect. Mon prédécesseur et ses conseils ont fait un choix de gestion. Le fisc a une autre interprétation, ce qui l'amène à notifier sa décision. Il ne faut pas mettre d’interprétation particulière derrière parce que, dans ce cas là, tous les chefs d'entreprise seraient de mauvais gestionnaires. Il n'existe pas d'entreprise qui n'ait pas de contrôle fiscal. Il y donc a un risque putatif de 400 000 euros de redressement. On a aussi des arguments à avancer."

L'équipe dirigeante du TVB envisage désormais un recours pour "faire valoir ses droits". L'ancien président du club, Jacques Bouhier, en exercice pendant la période concernée par le redressement fiscal, n'a pas donné suite à nos sollicitations.