Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un repreneur conserve les emplois et investit dans l'usine de pâte à papier de Tarascon

Quelque 180 millions d'euros seront investis dans l'usine de pâte à papier de Tarascon (Bouches-du-Rhône) par son repreneur Fibre Excellence. L'ex-actionnaire désormais repreneur promet de conserver les emplois, d'investir pour réduire les pollutions et pérenniser la production.

10.000 emplois dépendent de l'avenir de l'usine de pâte à papier de Tarascon
10.000 emplois dépendent de l'avenir de l'usine de pâte à papier de Tarascon - Triboulet

Le tribunal de commerce de Toulouse a validé la reprise de l’usine de papier de Tarascon (Bouches-du-Rhône).  Depuis un an, l'usine de 273 salariés était en redressement judiciaire. Le repreneur Fibre Excellence (ex-actionnaire de précédente structure) assure qu'il maintiendra 250 emplois et investira 180 millions d'euros pour réduire la pollution de l'eau et de l'air. L'usine promet de réduire l'utilisation de produits chimiques en utilisant de l'oxygène pour blanchir la pâte à papier. 

Près de 10.000 emplois forestiers en Provence-Alpes-Côte Azur et en Occitanie dépendent de cette usine de Tarascon. Des entreprises de Franche Comté, de Bourgogne et d'Auvergne sont aussi tributaires de cette usine de pâte à papier. 

Décision très attendue pour les 10.000 emplois de forestiers

À Bedoin (Vaucluse), Nathalie Triboulet est exploitante forestière. Également présidente de la fédération Bois Provence Alpes, elle salue le projet de reprise qui assure un avenir aux entreprises forestières : "Cette décision était attendue depuis des mois pour retrouver de la visibilité. Nous n'en avions plus depuis la mise en redressement judiciaire et c'était très compliqué pour travailler, investir et être suivi par nos banquiers. On a perdu beaucoup de temps, d'argent et de confiance"

L'exploitante forestière rappelle que cette usine de Tarascon est "le principal débouché pour les bois de nos régions. 10.0000 emplois ont un rapport direct avec Tarascon. Une partie du travail des entreprises jusqu'en Franche-Comté est pour Tarascon. Si cette partie disparaît, le reste de la vie économique de ces entreprises ne pourrait plus exister".

Les investissements promis par le repreneur Fibre Excellence à Tarascon inspirent confiance à Nathalie Triboulet : "180 millions, c'est très positif pour la filière. C'est en amenant cette usine vers la rentabilité et davantage de vertus environnementales qu'on arrivera à la pérenniser".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess