Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Un repreneur suisse pour Ascométal, inquiétudes à l'usine de Fos-sur-Mer

lundi 29 janvier 2018 à 20:02 Par Laurent Grolée, France Bleu Provence

La chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg a choisi le groupe suisse Schmolz + Bickenbach pour la reprise du groupe Ascométal. Les 1.350 salariés du groupe sidérurgique sont inquiets, comme ceux de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône).

Site Ascométal de Fos-sur-Mer
Site Ascométal de Fos-sur-Mer © Maxppp -

Fos-sur-Mer, France

Le groupe Ascométal est le leader mondial de la production d'aciers longs en aciers spéciaux. Il promet de préserver les 1.350 postes du groupe sidérurgique.

Ascométal c'est aussi cinq sites en France, dont l'usine de Fos-sur-Mer.

"Le site est viable avec un carnet de commande important et des résultats positifs." - Christian Pantoustier délégué CGT du site Ascométal de Fos

Seul le site Ascoval de Saint-Saulve dans le Nord en devrait pas être conservé par le groupe suisse. Des centaines d'emplois sont menacés de fait. Une vingtaine à court terme sur le site de Fos.

Parallèlement, Schmolz + Bickenbach s'engage à investir 80 millions d'euros sur quatre ans dans les cinq sites repris. 

Dans un communiqué, le président de la région PACA et député européen Renaud Muselier, enjoint le gouvernement d'intervenir pour préserver l'outil industriel sidérurgique français.