Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Un salon de coiffure annonce une augmentation de ses tarifs à cause des gilets jaunes à Toulon

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Augmenter ses tarifs pour compenser la perte financière liée aux manifestations des gilets jaunes dans le centre-ville chaque samedi : c'est le pari risqué d'un salon de coiffure à Toulon. Un euro de plus sur certaines prestations. Une nécessité pour la survie de l'entreprise selon la direction.

Un salon de coiffure à Toulon a décidé d'augmenter les tarifs après les manifestations de gilets jaunes
Un salon de coiffure à Toulon a décidé d'augmenter les tarifs après les manifestations de gilets jaunes © Maxppp -

Toulon, France

Le panneau figure en bonne place dans la vitrine de ce salon de coiffure du centre-ville de Toulon. À compter du 1er mars, les tarifs de certaines prestations vont augmenter pour compenser les pertes de chiffres d'affaires liées, selon la direction du magasin, aux manifestations des gilets jaunes chaque samedi depuis plusieurs mois. "Nous avons commencé notre activité au mois de mai dernier. Mais depuis le mois de janvier, nous sommes très impactées par la baisse de fréquentation dans le centre-ville de Toulon, à cause du mouvement des gilets jaunes.

Nous avons donc décidé d'augmenter d'un euro certaines prestations, car nous pratiquons des prix très bas" commente Océane, une des deux gérantes. Une décision que la coiffeuse sait risquée. "Nous espérons que notre clientèle comprendra, et que nous ne serons pas pénalisées, car nous n'avons pas le choix. Sinon, ça pourrait être éventuellement une fermeture" argumente Claire, la cogérante.

La compréhension des clients du salon

Dans le salon, les clientes habituelles affirment comprendre la décision. Laurence indique "être prête à payer plus cher car les 'gilets jaunes' font ce que tout le monde devrait faire, c'est à dire se révolter. Alors moi, ça ne me dérange pas de payer un peu plus cher". Même tonalité pour cette autre habituée qui espère néanmoins que le mouvement va bientôt cesser car "si au début, je comprenais, maintenant c'est du grand n'importe quoi. Et il faudrait que ça s'arrête". Dans l'ensemble, les avis recueillis dans la rue disent comprendre l'augmentation des tarifs, ajoutant à chaque fois que le mouvement doit maintenant prendre fin. Sauf cette Toulonnaise, ulcérée par cette annonce. "Nous, les petits ouvriers, on n'a déjà pas grand chose. Et la vie est chère. Donc je ne comprends pas. Un euro, c'est un euro" assène-t-elle.

"Pour beaucoup de choses, ils ont bon dos les gilets jaunes".

Quant aux "gilets jaunes" mis en avant pour justifier cette hausse de tarifs, France Bleu Provence a recueilli le témoignage d'une "gilet jaune" toulonnaise, mobilisée depuis le début. Bien qu'elle soit elle-même commerçante dans le centre-ville, Valérie désapprouve la mesure adoptée par ce salon de coiffure. "Si les gens ne viennent pas, il ne faut pas taper sur le dos de ceux qui viennent. Je ne suis pas d'accord du tout. Pour beaucoup de choses, ils ont bon dos, les 'gilets jaunes'".

Un salon de coiffure augmente ses tarifs pour compenser les pertes suite aux manifestations des Gilets jaunes - Radio France
Un salon de coiffure augmente ses tarifs pour compenser les pertes suite aux manifestations des Gilets jaunes © Radio France - Christelle Marquès