Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Un seul restaurant de la Creuse conserve son Bib Gourmand

-
Par , France Bleu Creuse

Le guide Michelin a annoncé la mauvaise nouvelle ce mardi. Il ne reste plus que huit Bibs Gourmands dans le Limousin, dont un seul en Creuse. Il s'agit du restaurant Nougier à Saint-Etienne-de-Fursac. Le Coq d'Or à Chénérailles perd sa distinction, obtenue il y a dix ans.

Le restaurant "le Coq d'Or" à Chénérailles avait son Bib Gourmand depuis 2007.
Le restaurant "le Coq d'Or" à Chénérailles avait son Bib Gourmand depuis 2007. - Coq d'Or

Creuse, France

L'annonce a été un choc pour Christine et Pierre Rullière, les gérants du restaurant le Coq d'Or à Chénérailles. Le guide Michelin a annoncé ce mardi la liste des Bibs Gourmands 2018, ces restaurants de qualité qui proposent des menus à moins de 33 euros, et les Rullière n'en font plus partie.

Seulement huit Bibs Gourmands en Limousin

Cette année, une seule enseigne de la Creuse conserve sa distinction. Il s'agit du restaurant Nougier à Saint-Etienne-de-Fursac. En Limousin, on n'en compte plus que huit, contre onze l'an dernier.

Ça fait mal au cœur, on se donne depuis 26 ans." - Pierre Rullière

Pierre Rullière a été très touché par cette mauvaise nouvelle, surtout que le jour où l'inspecteur du guide Michelin est passé, le couple était complètement déboussolé. "Je venais d'apprendre que ma femme avait une tumeur au cerveau, explique le cuisinier. Dans la panique, ayant des repas prévus, j'ai fait rentrer des filets de poissons surgelés, j'étais complètement paumé."

Pour le couple, l'inspecteur du guide Michelin serait venu un mois avant, ça se serait certainement mieux passé. Christine Rullière a été très affectée par l'annonce. "Je me sens coupable de la perte du Bib, souligne la gérante, qui souffrait d'une tumeur finalement bénigne. Moi je pensais qu'il y aurait un autre passage, on ne peut pas nous juger sur un jour où on apprend une nouvelle comme ça." 

Le Bib Gourmand, une distinction en perte de vitesse

Pour Pierre Rullière, à l'époque, le Bib Gourmand était "une consécration" et un bon moyen de se faire connaître. "En 2007, ça nous a fait sortir de l'anonymat, affirme le restaurateur. On a eu énormément de retours les deux-trois premières années."

Mais ensuite, ça s'est tassé. Aujourd'hui, le cuisinier compte avant tout sur sa clientèle fidèle. C'est aussi la politique de Jean-François Rodallec, le gérant du Coq en Pâte à Guéret. Selon lui, il ne faut pas viser une distinction à tout prix. "J'ai vu tellement de gens tombés dans la dépression, dans l'alcool parce qu'ils ont perdu leur étoile, raconte le chef. Je n'ai voulu ça."

Depuis deux ans, il n'y a plus aucun restaurant étoilé dans la Creuse. On compte tout de même dix Toques Blanches dans le département, des restaurants sélectionnés par leurs pairs qui adhèrent à une charte de qualité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu