Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Un site internet pour favoriser les contacts entre les entreprises et les apprentis

-
Par , France Bleu Picardie

La chambre des métiers et de l'artisanat des Hauts-de-France a lancé au mois de juillet une plateforme baptisée cmachance.fr pour mettre en relation les entreprises et les apprentis. Un moyen concret de faciliter le recours à ce type de formation.

Le site cmachance veut mettre en relation les entreprises et les apprentis
Le site cmachance veut mettre en relation les entreprises et les apprentis - Capture d'écran cmachance.fr

C'est un outil supplémentaire à destination des entreprises de la région et des étudiants à la recherche d'un contrat en apprentissage. La chambre des métiers et de l'artisanat des Hauts-de-France a lancé cet été une plateforme Internet dédiée à ce mode de formation. 

Ce site, baptisé cmachance.fr , permet aux employeurs de déposer des offres d'emploi pour des apprentis, mais aussi des alternants ou des contrats de professionnalisation. Les candidats peuvent aussi y remplir leur profil et indiquer leurs domaines de compétence. Si la plateforme détecte deux offres compatibles à moins de 30 kiomètres l'une de l'autre, l'employeur et le candidat sont alertés et peuvent ainsi se mettre en contact.

"Ce sont souvent les entrepreneurs qui ont du mal à trouver les jeunes" explique Stéphane Bailliet, le directeur régional de la formation à la chambre des métiers et de l'artisanat des Hauts-de-France. "Il y a plus de 150 000 jeunes qui sont sans solution dans les fichiers des missions locales. Ils sont aussi très touchés par le chômage, mais on ne parvient pas à les mettre en relation avec les professionnels."

400 offres non pourvues en Picardie

L'année dernière, près de 400 offres n'ont pas été pourvues en Picardie. Mais certains entrepreneurs regrettent aussi le manque de motivation de certains apprentis. "On sait que certains jeunes ne sont pas toujours très proches de la culture d'entreprise, du savoir-être qui est attendu. ll faut aussi que les entrepreneurs soient indulgents, mais nous mettons en place des stages de préparation pour les jeunes avant qu'ils entrent en entreprise."

Malgré la difficulté, l'apprentissage reste un excellent moyen de se former à un métier. "Quelqu'un qui explique sur un CV avoir appris la boucherie par apprentissage a déjà passé la moitié de son temps en entreprise. Il est donc employable immédiatement. Les taux d'insertion sont proches de 95% dans l'artisanat en Hauts-de-France."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu