Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un speed-dating de l'immobilier pour défendre le pays du Haut-Limousin

-
Par , France Bleu Limousin

Agents immobiliers et élus sont réunis jusqu'à ce dimanche soir à Magnac-Laval pour la 2ème édition des "rencontres de l'immobilier au pays du Haut-Limousin". Objectif ? Défendre le territoire et trouver de nouveaux habitants face à la désertification rurale qui menace commerces et services publics.

Agents immobiliers, élus, tous sont venus défendre les charmes du nord de la Haute-Vienne pour lutter contre la désertification rurale.
Agents immobiliers, élus, tous sont venus défendre les charmes du nord de la Haute-Vienne pour lutter contre la désertification rurale. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

A l'intérieur de l'espace du rocher de Magnac-Laval, les tables sont alignées, de la documentation est disponible dès l'entrée sur les différentes communes du pays du Haut-Limousin. Services, commerces mais aussi activités sportives et culturelles. Les communes sont venues défendre la qualité de vie du nord de la Haute-Vienne, les agents immobiliers viennent eux proposer des biens. Objectif de ce speed-dating version immobilier : trouver de nouveaux habitants. 

Une jolie carte de visite pour les agences immobilières

D'ailleurs Elina Brie, mandataire immobilier, le reconnaît bien volontiers, l'an passé la première édition lui a permis de se faire connaître " Cela m'a permis de rencontrer des gens pour faire une estimations, des ventes" mais si elle participe de nouveau à ce rendez-vous c'est aussi en tant que native et habitante de Bussière-Poitevine, une commune qui perd dix habitants en moyenne chaque année" Si je peux implanter de jeunes couples avec des enfants pour maintenir les écoles par exemple, ce serait chouette" explique-t-elle. 

Lutter contre la désertification pour sauver commerces et services publics 

C'est d'ailleurs ce type d'acheteurs que cherchent à séduire les communes. "On est pas du tout sectaire sur les nouveaux arrivants " affirme sur le ton de l'humour Daniel David, 1er adjoint à la mairie de Val-d'Oire-et-Gartempe. Lui, propose non seulement des biens sur sa commune mais surtout il est venu vendre celle-ci tout simplement, et tout celà part d'un constat amer : "la population baisse chaque année. Or, si il n'y a pas d'habitants, ce seront des commerces qui disparaîtront, du service public qui disparaîtra"

Face à cela une seule solution selon lui " Pour faire vivre les artisans, les commerçants ou même les services publics il nous faut obligatoirement des habitants" . Une conclusion partagée aussi sur la table voisine, celle de la commune de Magnac Laval qui accueille cet année l’événement. " Le quotidien ce sont des commerces qui ferment, des services publics qui ferment et tout celà entraîne une baisse des effectifs dans les classes des écoles" détaille Joselyne Dauje, adjointe à la mairie pour qui "On sait très bien que quand une école ferme, la commune  est appelée à disparaître petit à petit" 

Chaque commune est venue défendre la qualité de vie pour attirer de nouveaux habitants et ainsi défendre ses commerces et services publics.
Chaque commune est venue défendre la qualité de vie pour attirer de nouveaux habitants et ainsi défendre ses commerces et services publics. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Il faut mettre en avant ce petit coin de paradis - Guillaume ( futur habitant)

Des écoles qui pourraient bientôt accueillir les deux enfants de Guillaume. Il est venu avec sa compagne et leur deux bout de choux se renseigner. Après avoir longtemps vécus en Gironde, ils ont décidé de revenir à proximité de sa famille à lui. Il salue cette initiative car selon lui " Il faut mettre en avant ce petit coin de paradis. " Oui, affirme Guillaume, " C'est un coin de paradis , le matin vous vous levez à 5 heures, il commence à faire jour, vous entendez les petits oiseaux. On est bien là ! " explique-t-il. Il avoue aussi que par rapport au reste de la France, acheter une maison ici ne coûte pas excessivement cher, pourvu que l'on soit un petit peu bricoleur. 

Prix attractifs et qualité de vie ,  activités sportives et culturelles, commerces de proximité et services publics sont autant d'arguments mis en avant par les commune pour pousser les jeunes ... et les moins jeunes  à revenir profiter de l'air pur de la campagne.

Informations : Les rencontres de l'immobilier en pays du Haut-Limousin se déroulent jusqu'à ce dimanche soir, espace du rocher à Magnac-Laval.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess