Économie – Social DOSSIER : Le combat des salariés de GM&S Industry pour sauver leurs emplois en Creuse

Un sursis pour GM&S Industry à La Souterraine

Par Audrey Tison, France Bleu Creuse jeudi 22 décembre 2016 à 17:39

Les 283 salariés vont pouvoir reprendre la production de pièce automobiles, au moins pour quelques semaines
Les 283 salariés vont pouvoir reprendre la production de pièce automobiles, au moins pour quelques semaines © Radio France - Quentin Chillou

Le spectre de la liquidation judiciaire s'éloigne, les salaires de décembre vont pouvoir être versés. Les constructeurs automobiles ont mis la main à la poche pour aider l'usine de La Souterraine, en versant notamment des avances..

C'est enfin une bonne nouvelle pour les 283 salariés de GMetS Industry à La Souterraine. Après un coup de fil du ministère de l'Industrie, le député Michel Vergnier leur a annoncé le déblocage de leur situation pour le mois de décembre. Les constructeurs automobiles débloquent l'argent promis, plusieurs centaines de milliers d'euros, notamment au travers d'avance. Cette somme permettra de payer les salaires de décembre et de reprendre la production de pièces automobiles.

C'est un petit soulagement, mais il faut rester mobilisés pendant cette période de Noël - David Gunther, élu FO

Cette annonce soulage les 283 salariés. Il y a quelques jours encore, ils alertaient sur le risque d'une liquidation imminente face au trou de 500.000 euros dans la trésorerie. Mais il ne s'agit là que d'un sursis pour l'usine menacée de fermeture. L'avenir reste incertain après le placement en redressement judiciaire début décembre. Elle n'a pas encore trouvé de repreneur, ce sera la priorité des prochaines semaines.

Pour continuer à mobiliser le plus grand nombre autour de l'usine, les salariés de GMetS font signer une pétition ce vendredi sur le marché de Noël de La Souterraine, tandis qu'une délégation rencontrera les élus et le secrétaire général de la préfecture.