Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Le combat des salariés de GM&S Industry pour sauver leurs emplois en Creuse

Le tribunal de commerce de Poitiers donne un sursis aux salariés de GM&S

Pas de déplacement à Poitiers ce vendredi matin pour les salariés de GM et S Industry. Le tribunal de commerce reporte l'examen du dossier au 23 mai, le temps de laisser une chance aux négociations avec les constructeurs.

La situation de l'entreprise creusoise sera finalement examinée le 23 mai par le tribunal de Poitiers
La situation de l'entreprise creusoise sera finalement examinée le 23 mai par le tribunal de Poitiers © Radio France - Olivier Estran

C'est presque un soulagement, mais pas encore une victoire pour les 277 salariés de GM et S Industry à La Souterraine. Le tribunal de commerce de Poitiers ne prononcera pas de liquidation judiciaire ce vendredi et reporte l'examen du dossier au 23 mai prochain.

La justice tient compte des négociations encore en cours avec les constructeurs.

Renault et PSA sont en train de discuter avec l'administrateur judiciaire et le directeur par intérim de l'entreprise. Il s'agit de regagner la confiance des constructeurs et s'accorder sur un carnet de commandes pour maintenir un maximum d'emplois. Le tribunal aurait aussi été rassuré par le soutien financier de la région Nouvelle Aquitaine : Une avance de 580 mille euros a permis notamment de payer les salaires du mois d'avril.

Carters d'huile fabriqués chez GM et S pour les constructeurs français - Radio France
Carters d'huile fabriqués chez GM et S pour les constructeurs français © Radio France - Olivier Estran

Pour l'heure aucun dossier de reprise n'a été officiellement déposé. L' aboutissement des négociations avec les constructeurs pourrait décider la société GMD à finaliser une offre. Salariés et syndicats espèrent que leur entreprise "ne sera pas reprise à moitié", et souhaitent conserver tous les métiers chez GM et S.

Dans un communiqué la CGT indique avoir bon espoir _: "Le repreneur qui se profile est un industriel connu et reconnu dans le secteur, qui lui a la confiance des deux constructeurs. Tenant compte de tous ces éléments, il serait inimaginable que les négociations qui ont débuté depuis une semaine ne débouchent pas sur des solutions pérennisant l’entreprise et l’emploi avec des solutions pour l’ensemble des salariés-es." (extrait du communiqué)_

Faute de commandes suffisantes, l'usine tourne au ralenti pour l'instant. - Radio France
Faute de commandes suffisantes, l'usine tourne au ralenti pour l'instant. © Radio France - Olivier Estran

La CGT, principal syndicat de l'entreprise, ne veut pas être tenue à l'écart du dossier. Elle demande a être associée à une réunion avec l'Etat et les constructeurs , au plus tard le mercredi 10 mai.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu