Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Économie – Social

Un village cheminot s'installe à Joigny

dimanche 3 janvier 2016 à 18:08 Par Hajera Mohammad, France Bleu Auxerre

A partir de ce lundi 4 janvier, 80 agents de la SNCF s'installent à Joigny pour des travaux de modernisation du TER. Les commerçants de la ville comptent bien profiter de leur présence.

Le village cheminot à Joigny
Le village cheminot à Joigny © Radio France - Hajera Mohammad

Joigny, France

Une quarantaine de containers blancs, avec eau et électricité, sont installés depuis plusieurs semaines déjà, sur l'ancienne base militaire de l'ex-28ème Groupe Géographique. Les 80 agents de la SNCF vont y vivre à partir de ce lundi 4  janvier et pendant cinq mois. Ils vont réaliser les travaux de modernisation du TER entre Sens et Laroche-Migennes. Leur arrivée est une bouffée d'oxygène pour la ville et ses boutiques. Il faut dire que depuis le départ des militaires, il y a quelques années, l'économie locale souffre.  Ces cheminots, ce sont aussi de potentiels nouveaux clients, comme l'espèrent ces commerçants :

Un village cheminot s'installe à Joigny

La SNCF a contacté la mairie de Joigny en octobre dernier, pour lui demander l'autorisation de s'installer sur l'ancien site militaire. Le maire, Bernard Moraine, a sauté sur l'occasion. D'après ses calculs, ces cheminots devraient dépenser au moins 30.000 euros par mois, dans les commerces de la ville.

Bernard Moraine, le maire de Joigny

Des perturbations sont à prévoir dès ce lundi, sur l'axe Sens/Laroche-Migennes. Toutes les prévisions sont à retrouver dans notre article, ici.