Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

2019, une année sous de bons auspices pour le BTP dans le Finistère

Des carnets de commande pleins et des embauches potentielles à la clé : le secteur du BTP se porte bien cette année dans le Finistère. Certaines TPE pensent continuer sur cette lancée dans les prochains mois, même s'il pourrait y avoir un ralentissement de l'activité selon la fédération du bâtiment.

La TPE Armor Décors voit ses stocks grossir avec la multiplication des commandes
La TPE Armor Décors voit ses stocks grossir avec la multiplication des commandes © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Finistère, France

Des carnets de commande pleins jusqu'en décembre : dans l'atelier d'Armor Décors, TPE de 18 salariés à Guilers au nord de Brest, c'est plutôt exceptionnel. "D'ordinaire on a beaucoup d'activité sur les mois d'été, mais ça ralentit ensuite", explique la gérante Nathalie Marc. 2019 fait partie des très bonnes années selon elle.

Un chiffre d'affaires en hausse

L'entreprise avait trouvé un petit rythme de croisière, avec une hausse de son chiffre d'affaire de 5% par an. "Cette année on a eu beaucoup plus de chantiers, _notre chiffre a augmenté de 30% en un an_", se félicite Nathalie Marc. C'est l'ensemble des chantiers qui se font plus nombreux, qu'il s'agissent de construction chez les particuliers ou de rénovations dans des bâtiments de bailleurs.

"Il y a un _véritable dynamisme depuis le début de l'année_", confirme Guillaume Porcon, directeur du GEIQ Finistère nord, une structure qui aide près de 60 entreprises à recruter des salariés en contrats de professionnalisation. "On a beaucoup de demandes, et il n'est pas nécessaire d'avoir de l'expérience ou des qualifications tant qu'on est travailleur", précise-t-il. 

Plus d'intérimaires et d'embauches

Avec ce regain d'activités, les effectifs sont renforcés. "On a généralement quelques intérimaires sur les mois d'été où l'activité est plus forte, explique la gérante d'Armor Décors. En 2019, on a eu six à sept intérimaires sur toute l'année !". Deux d'entre eux ont été embauchés en CDI ce mois-ci, et deux autres pourraient l'être en janvier car l'activité reste soutenue.

"On fournit énormément de salariés en contrats de professionnalisation, une cinquantaine cette année, indique Guillaume Porcon. Ce chiffre n'avait jamais été atteint, d'habitude c'est entre vingt et vingt-cinq". Comme les intérimaires, beaucoup sont embauchés en CDI à l'issue.

Une parenthèse ? 

"Aujourd'hui, il y a du travail", confirme la fédération du bâtiment dans le Finistère, mais elle est moins optimiste pour les prochains mois. Les chantiers de rénovation se poursuivent, mais "ce sont les constructeurs qui donnent le la", explique-t-elle, et il y a déjà des premiers signaux de ralentissement de l'activité.

La fédération du bâtiment est également inquiète de la possible suppression du prêt à taux zéro (PTZ), qui permet de financer une partie de l'achat ou de la construction de votre future résidence principale. La mesure est actuellement discutée dans le projet de loi finances 2020.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu