Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Économie – Social

Une baisse du chômage en trompe l’œil en Auvergne

mercredi 25 avril 2018 à 13:04 Par Emmanuel Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne

Les chiffres des demandeurs d'emploi sont désormais publiés chaque trimestre, et non plus chaque mois, par Pôle Emploi. Pour cette première livraison trimestrielle, la tendance est contrastée en Auvergne: une baisse de la catégorie A mais une hausse du total des catégories A, B et C.

Les statistiques sont réalisées par Pôle Emploi
Les statistiques sont réalisées par Pôle Emploi © Radio France - Emmanuel Moreau

Auvergne, France

La tendance est la même en Auvergne que dans toute la France. Le nombre de chômeurs de catégorie A a baissé, moins 0,9% au plan national, moins 0,49% pour les quatre départements auvergnats, 300 demandeurs d'emploi en moins en trois mois. Il y avait donc officiellement 61.500 demandeurs d'emploi au 31 mars dernier.  Sur un an, la baisse est même plus importante, moins 2,09%.

Par département, la baisse est de 1,5% dans le Puy-de-Dôme, 1,6% dans l'Allier, 2,7% en Haute-Loire et 6% dans le Cantal.

Un record pour l'Auvergne

La catégorie A est la catégorie officielle pour comparer le nombre de demandeurs d'emploi. Elle recense les chômeurs qui n'ont aucun emploi. Mais pour avoir une photographie plus précise de la situation, il faut ajouter les catégories B et C, autrement dit les chômeurs qui sont tenus de chercher un emploi mais qui ont pu avoir une petite activité (par exemple un CDD). Et là, les statistiques sont nettement moins bonnes.

Sur le plan national, le chiffre est stable. Pour l'Auvergne, la hausse est de 0,5% en trois mois, c'est à dire 540 demandeurs d'emplois en plus. On arrive donc à un total de 107.150 demandeurs d'emploi, un chiffre encore jamais atteint pour la région Auvergne. Sur un an, par rapport à mars 2017, l'augmentation atteint 1,91%. 

Par département, seul le Cantal connait une baisse, moins 2,1%. La hausse est de 1,3% en Haute-Loire, 1,4% dans l'Allier, et 3% dans le Puy-de-Dôme.

Une tendance positive

Malgré tout, les responsables auvergnats de Pôle Emploi sont optimistes pour les mois à venir, car les autres indicateurs sont au vert. L'enquête de besoins en main d'oeuvre, réalisée chaque année, montre une volonté des employeurs d'embaucher. Pour le Puy-de-Dôme par exemple, un quart des entreprises ont des projets de recrutement cette année. Des embauches souvent longues, la moitié des contrats proposés durent au moins six mois; dans 80% des cas, ils débouchent sur une embauche définitive. Il y a l'intérieur qui augmente. Enfin dernier élément positif, beaucoup d'offres d'emploi concernent des cadres et même des ingénieurs en recherche et développement, signe que les entreprises ont des projets et sont optimistes pour les années à venir.