Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Une centaine d'artisans landais cherchent un apprenti

Par

Près d'un mois après la rentrée, une centaine de chefs d'entreprise sont toujours à la recherche d'apprentis. La chambre des métiers et l'artisanat lance un appel aux jeunes Landais.

 Le centre de formation des apprentis de la chambre des métiers de Mont de Marsan
Le centre de formation des apprentis de la chambre des métiers de Mont de Marsan © Radio France - Leïla Benjelloun

Près d'un mois après la rentrée scolaire, la chambre des métiers et de l'artisanat lance un appel aux jeunes Landais. Actuellement, les artisans landais embauchent près de 800 apprentis, c'est 6,64% de plus qu'en 2017. Cependant, une centaine de chefs d'entreprise landais sont toujours à la recherche d'un salarié en contrat d'apprentissage. 

Publicité
Logo France Bleu

C'est quoi un apprenti ?

Un apprenti doit être âgé de 16 à 25 ans. Il effectue la moitié de sa formation en entreprise, l'autre dans un CFA, un centre de formation des apprentis. Il touche de 25% à 78% du smic selon son âge et son niveau d'apprentissage

Une centaine d'offres non pourvues 

103 artisans landais recherchent un apprenti en cette rentrée 2018/2019. Les besoins concernent tous les secteurs :  la boulangerie avec une quinzaine de contrats en attente, la coiffure où huit postes sont à pourvoir mais aussi et surtout le bâtiment avec 46 offres non pourvues actuellement. C'est le secteur où les besoins sont les plus criants. Des apprentis sont recherchés dans le gros oeuvre, la maçonnerie, la menuiserie, la peinture.

Le bâtiment souffre de sa mauvaise réputation

C'est le secteur où les besoins sont les plus criants. Des apprentis sont recherchés dans le gros oeuvre, la maçonnerie, la menuiserie, la peinture.

La pénibilité du métier effraie les jeunes. Pourtant, un apprenti dans le bâtiment est payé 180 euros de plus en moyenne qu'un apprenti du secteur de l'alimentation soit un peu plus de 500 euros par mois.

Une vingtaine de contrats non pourvus dans la boulangerie-pâtisserie 

La boulangerie-pâtisserie est aussi à la recherche d'une vingtaine de jeunes en contrat d'apprentissage. Paradoxalement, le secteur attire beaucoup mais les abandons sont aussi très nombreux

Les apprentis pâtissiers s'imaginent cuisiner comme les candidats des émissions "Top chef" ou "Le meilleur pâtissier" sur M6. Dans la vraie vie, ils doivent d'abord apprendre les ingrédients, leur composition, leur dosage et aussi réaliser des petits gâteaux à la chaîne. Ils sont donc très nombreux à se décourager.

Comment attirer de nouveaux apprentis ?

Beaucoup d'apprentis trouvent leur entreprise par le biais de connaissance sans passer par la Chambre des métiers et de l'artisanat. La plupart du temps, ce sont les mêmes qui abandonnent ou sont victimes d'une rupture de contrat. 

Pour éviter les ratés et les mauvais choix, il est important de ne pas se lancer seul dans l'apprentissage mais de passer auparavant par la chambre des métiers et de l'artisanat. Des conseillers reçoivent les candidats à l'apprentissage, ils leur font passer des tests de compétences. Les candidats sont aussi soumis à un entretien. 

Cela permet de délivrer une sorte de "passeport" pour l'apprentissage : une façon d'être certain qu'ils ont choisi la bonne voie. Ils auront donc plus de chance de ne pas abandonner en cours de formation. 

Des formations nouvelles

La chambre des métiers et de l'artisanat est aussi en train de réfléchir à étendre ses formations vers de nouveaux besoins : le tourisme et notamment la valorisation du patrimoine mais aussi la gastronomie et l'agro-alimentaire.

Pour en savoir plus, vous pouvez contacter le service Apprentissage de la chambre des métiers et de l'artisant des Landes au 05 58 05 81 73.

Plus d'informations également sur le site internet www.cma-landes.fr

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu