Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une centaine d'enseignants en grève défilent à Quimper

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Entre 70 et 100 personnes se sont réunies à Quimper mardi 26 janvier, à l'appel de six groupements de syndicats. Ils ont ensuite défilé dans le centre-ville. Une manifestation pour réclamer une hausse de salaires, et alerter sur le protocole sanitaire dans les établissements scolaires.

Les enseignants, rejoints par quelques étudiants, ont défilé dans Quimper mardi 26 janvier.
Les enseignants, rejoints par quelques étudiants, ont défilé dans Quimper mardi 26 janvier. © Radio France - Ninnog Louis

C'est sous une pluie battante qu'une centaine de personnes se sont réunies mardi 26 janvier, vers 11 heure sur la place de la Résistance à Quimper. Des enseignants, mais aussi des étudiants et professeurs de l'Education nationale et des infirmiers scolaires. Ils ont répondu à l'appel à la grève national, lancé par six groupements de syndicats. 

Une mobilisation pour réclamer notamment la pérennisation des revalorisations de salaires prévues en 2021. Les syndicats dénoncent aussi la gestion de la crise sanitaire dans les établissements scolaires. 

"C'est devenu très difficile de faire notre métier"

Après quelques prises de parole, le cortège s'est élancé vers la place Saint-Corentin. Parmi les manifestants, Rémi et Saskia, deux enseignants bilingues de l'école publique de Coray qui font grève comme "90% des professeurs de l'école aujourd'hui". "C'était important de se mobiliser, de marquer le coup, pour que les parents comprennent aussi pourquoi on fait grève", note Saskia. 

"On préférerait être en classe aujourd'hui, à faire notre métier. Malheureusement, c'est devenu très difficile", déplore Rémi, qui constate "un manque de moyens grandissant" dans son établissement. "On nous parle de reconfinement, et on ne sait même pas comment ça se passera dans les classes. Il n'y a aucune anticipation, et c'est impossible de se faire entendre du ministre Jean-Michel Blanquer".  

12,7% des enseignants ont fait grève ce mardi, selon l'Education nationale, 30 à 40% selon les syndicats. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess