Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Une chanson et un clip vidéo contre la fermeture de la maternité de Bernay

vendredi 7 septembre 2018 à 3:41 - Mis à jour le dimanche 2 septembre 2018 à 18:04 Par Adrien Beria, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

La maternité de Bernay, dans l'Eure, est menacée de fermeture en février prochain. En soutien, un artiste normand a composé une chanson et réalisé un clip, tourné ce week-end.

Le clip fait la satire d'un hôpital où les patients seraient traités à la chaîne
Le clip fait la satire d'un hôpital où les patients seraient traités à la chaîne © Radio France - Adrien Beria

Bernay, France

Une nouvelle étape dans la mobilisation des opposants à la fermeture de la maternité de Bernay, dans l'Eure - prévue en février prochain. Après les manifestations, les pétitions, les réunions, c'est en chanson qu'ils s'expriment. L'artiste normand Bradouchka, de son vrai nom Jeremy Van Hese, a créé une chanson, "Chez nous", pour défendre la maternité. Le clip vidéo était tourné samedi. 

Les figurants, bénévoles, sont costumés en médecins, sages-femmes et infirmières - Radio France
Les figurants, bénévoles, sont costumés en médecins, sages-femmes et infirmières © Radio France - Adrien Beria

Sur le plateau, un décor de film d'horreur. Des poupons à l'air sinistre, de la fumée artificielle, teintée de rouge et bleu par des spots lumineux. L'ambiance du clip est volontairement celle d'un film d'épouvante. Satirique, selon le réalisateur du clip, Bradouchka. Il met en scène un hôpital imaginaire où les patients seraient traités à la chaîne - il craint cette situation si les maternités de proximité ferment.

Un clip réalisé grâce au bénévolat 

Le clip est tourné dans une ancienne usine transformée en décor de théâtre, entre Serquigny et Fontaine-l'Abbé, à l'est de Bernay, prêtée par des particuliers. Idem pour les accessoires et les costumes, offerts par des bénévoles. La vingtaine de figurants, acteurs amateurs, fait partie du collectif "Une maternité à Bernay", groupe de soutien qui revendique plus de 2.000 membres. 

Le tournage a eu lieu dans une ancienne usine, reconvertie en décor de théâtre  - Radio France
Le tournage a eu lieu dans une ancienne usine, reconvertie en décor de théâtre © Radio France - Adrien Beria

Parmi les figurants, plusieurs femmes enceintes. Certaines vont pouvoir accoucher à Bernay avant février, d'autres iront à Evreux ou Lisieux en cas de fermeture de la maternité.
Des salariés de la maternité ont également rejoint le casting du clip pour défendre leurs emplois.