Économie – Social

Une cinquantaine de buralistes mosellans mobilisés contre le paquet neutre

Par Cédric Lang-Roth , France Bleu Lorraine Nord mardi 8 septembre 2015 à 17:43

Mobilisation des buralistes mosellans à Metz, le 8 septembre 2015.
Mobilisation des buralistes mosellans à Metz, le 8 septembre 2015. © Radio France - Cédric Lang-Roth

Comme dans plus de 80 villes de France, les buralistes de Moselle ont défilé, mardi 8 septembre, contre le futur paquet neutre. Une délégation a été reçue en préfecture de Metz. Une action aussi pour sensibiliser leurs clients.

Comme dans plus de 80 villes de France, les buralistes mosellans se sont mobilisés mardi 8 septembre contre le paquet neutre. Ils étaient près d'une cinquantaine, sur les coups de 8h du matin, devant le bureau de tabac Le Saulcy, près de la fac. Un bureau de tabac qu'ils ont entièrement redécoré pour l'occasion. Tous les habituels paquets de cigarette ont été remplacés par les futurs paquets neutres, contre lesquels ils se battent.

Paquets neutres au tabac Le Saulcy, à Metz. - Radio France
Paquets neutres au tabac Le Saulcy, à Metz. © Radio France - Cédric Lang-Roth

Les clients qui passent remarquent tous la différence et oscillent entre surprise et indignation. "C'est nouveau ça ? Je suis un peu estomaquée", dit cette cliente régulière. "C'est pas normal et pas agréable pour le commerçant. C'est n'importe quoi !" renchérit Patrice, un autre client fumeur. Mais la plupart sont tout de même de l'avis de Marc :

Je pense que ça peut avoir un effet pour empêcher les gens de fumer. Ou en tout cas de commencer.

Un avis que ne partagent évidemment pas les buralistes, qui sont farouchement opposés à ce paquet neutre ainsi qu'à l'augmentation annoncée du prix du paquet pour atteindre 10 euros.

Car la grande crainte des buralistes mosellans, c'est que les clients leurs préfèrent les achats de cigarettes au Luxembourg. Nelly, par exemple, travaille à Hayange :

Nelly, buraliste à Hayange.

Moi je suis à 14km du Luxembourg, où le paquet de Marlboro coûte 5,10 euros, alors que chez nous c'est 7 euros. Au bout d'un moment il faut arrêter, ou alors on nous dit qu'on arrête de vendre du tabac en France et dans ce cas on nous indemnise et on change de métier, terminé !

Alors pour se faire entendre, les buralistes ont aussi défilé dans les rues de Metz, sous des pancartes Supprimer les buralistes ne fera pas baisser le tabagisme.

Une délégation a été reçue par le secrétaire général de la préfecture, qui a écouté leurs doléances. Les buralistes préviennent d'ores et déjà qu'ils ne vont pas en rester là et prévoient de nouvelles actions dans les semaines à venir.

Lire aussi >>> Florence Deconchon, buraliste à Metz : "Je vais avoir un musée des horreurs derrière moi"