Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Une coiffeuse d'Is-sur-Tille décroche un prestigieux label écologique

jeudi 8 juin 2017 à 16:06 Par Marion Bargiacchi, France Bleu Bourgogne

Une coiffeuse d'Is-sur-Tille vient de décrocher un prestigieux label écolo "développement durable, mon coiffeur s'engage". C'est seulement le second salon de coiffeur distingué de la sorte en Côte-d'Or. Un label qui prend en compte plusieurs critères mais pas la présence de produits biologiques.

Elisabeth devant son salon "Blond Vénitien" à Is-sur-Tille.
Elisabeth devant son salon "Blond Vénitien" à Is-sur-Tille. © Radio France - Thomas Nougaillon

Is-sur-Tille, France

Une coiffeuse d'Is-sur-Tille décroche un prestigieux label "écolo" : Elisabeth Schneider a repris il y a 10 ans le salon "Blond Vénitien", 6 place Jean-Durant. Elle a été récompensée il y a une quinzaine de jours avec le label "développement durable, mon coiffeur s'engage" remis par les Institutions de la Coiffure. Elle est la deuxième lauréate de ce label en Côte-d'Or sur 640 coiffeurs. En France, ils ne sont que 115 a recevoir cette distinction.

Un label qui prend en compte plusieurs facteurs comme la consommation d'énergie et d'eau, la production de peu de déchets ou encore les conditions de travail des salariés et la qualité de l'air respiré par les clients.

Une démarche qui n'est pas anodine alors que -selon les professionnels de la coiffure- 1 million de personnes franchissent chaque jour la porte d'un salon de coiffure et que 87% d'entre elles seraient sensibles à l'environnement.

Les produits utilisés ne sont pas forcément bio. - Radio France
Les produits utilisés ne sont pas forcément bio. © Radio France - Thomas Nougaillon.

Un label valable 3 ans

Ce label est valable trois ans. Ce sont les coiffeurs eux-mêmes qui font la demande pour l'obtenir : il y a un dossier à remplir avec une série de questions très pointues. La deuxième étape est un audit réalisé par l'organisme de certification Ecocert dont un représentant est venu au salon pendant deux heures. Et au bout de ce fastidieux parcours -en dernier recours- c'est une commission qui décide d'accorder ou non la labellisation.

Elisabeth Schneider a profité d'importants travaux de réfection réalisés dans son salon en début d'année, 30 000 euros, pour se lancer dans cette démarche respectueuse de l'environnement. Elle espère bien sûr attirer une nouvelle clientèle et faire de grosses économies d'eau et d'électricité.

Écolo mais pas forcément bio

Attention, pas de confusion : ce label ne signifie pas que les produits utilisés par la coiffeuse d'Is-sur-Tille sont bio. Elisabeth Schneider, emploie 2 salariées, elle a reçu deux étoiles sur trois possibles via ce label créé en 2009. L'autre salon labellisé en Côte-d'Or, trois étoiles celui-ci, se trouve à Dijon au 40 avenue Victor-Hugo "Racines naturelles". Un salon entièrement bio qui n'utilise que des produits naturels ce qui n'est donc pas le cas du salon "Blond Vénitien" d'Is-sur-Tille.