Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Une consigne connectée inventée dans les Landes

dimanche 3 septembre 2017 à 17:20 France Bleu Gascogne et France Bleu

A Pouillon (Landes), un inventeur a créé une boite aux lettres connectée à votre smartphone. Il est allé plus loin avec une consigne ouverte 24 h sur 24.

Marie-Christine et Lionel Bry et Lionel Dupré, consignés !
Marie-Christine et Lionel Bry et Lionel Dupré, consignés ! © Radio France - Christophe Van Veen

Landes, France

H24 porte bien son nom. La petite société, basée à Pouillon, vient d'installer à Dax (92 avenue de Saint-Vincent-de-Paul) sa première consigne connectée après plus d'un an de cogitation intense. On peut retirer ses colis 24 h sur 24, 7 jours sur 7. De loin, on dirait un local de location de K7 vidéos. C'est un peu le même principe.

Répondre aux soucis du quotidien

Tout part d'une boulette très concrète. Perdu dans la masse des prospectus, un rappel des points de permis. Le courrier prend la pluie, et Lionel Bry jette le tout à la poubelle. Quand il apprend plus tard qu'il perd son permis de conduire à plus de 50 ans, l'ancien patron de BTP passe à l'action. Il invente une boite aux lettres intelligente qui protège le courrier des intempéries et signale grâce à une cellule photo électrique le passage du courrier directement sur son smartphone.

Lionel Bry l'inventeur

Lionel Bry va plus loin. Il en a assez de trouver porte close dans les messageries où il est censé récupérer des colis. Avec un mur de ses boites intelligentes, on pourrait, grâce à un code, quand on le désire retirer ses colis. Il les fait fabriquer en Espagne. 100 ou 150 casiers coutent entre 40 et 52 000 euros hors taxe. Le tout est ultrasécurisé avec des caméras vidéos.

Consignes en milieu rural

La cible est le milieu rural, où, avec l'explosion du e-commerce, on estime que 450 colis transitent tous les jours. Pour motiver les collectivités, H24 les accompagne en expliquant qu'elles peuvent créer un fond avec les ressources générées par les consignes (1 euro 20 par retrait de colis) et le redistribuer à leurs associations (comité des fêtes, etc...) ou financer des projets tels que les rénovations d'écoles ou autre bâtiment communal. C'est Laurent Dupré qui est chargé de ce développement solidaire au sein d'H24.