Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une seconde vie pour Marinadour à Bayonne

-
Par , France Bleu Pays Basque

L'agence Argia a racheté l'espace commercial quasi désert à Bayonne et espère bien le repeupler de commerces mais aussi de bureaux et de services.

Le supermarché du centre Marinadour va baisser le rideau le 31 octobre.
Le supermarché du centre Marinadour va baisser le rideau le 31 octobre. © Radio France - Andde Irosbehere

Au bout du pont rouge à Bayonne, il ne reste plus que deux petits commerces, un boulanger et un restaurant japonais dans le centre commercial Marinadour, deux petits îlots dans un désert de 5.500 m² de béton. La galerie commerciale n'a jamais pu trouver sa clientèle et le Leclerc qui s'y était installé a baissé son rideau le 31 octobre.

L'agence Argia a racheté le tout avec une idée : accueillir les gens à pied, par l'extérieur, "fonctionner comme un pied d'immeuble" explique la directrice Pascale Ertauran. Jusque là, l'arrivée se faisait par le parking souterrain dont l'entrée presque invisible depuis le boulevard du BAB, restait une énigme pour la plupart des automobilistes.

"C'est un pari"

Le nouvel espace n'accueillera plus de commerce type galerie marchande, mais de la restauration et des bureaux, du tertiaire, une "offre alimentaire de proximité" et "une petite salle de sport à dimension humaine", détaille la nouvelle propriétaire, ainsi qu'un espace de co-working qui a déjà trouvé preneur.

"C'est un pari, concède Pascale Ertauran, mais nous y croyons absolument. C'est un pari très mesuré, parce que les premiers contacts que nous avons eu avec les entreprises ou les personnes du quartier vont tous dans un  sens très favorable".

Pascale Ertauran: "nous voulons ouvrir tout l'immeuble à l'extérieur".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu