Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une entreprise industrielle reprise par un groupe français à Avignon

-
Par , France Bleu Vaucluse

Ce mercredi 2 décembre, l’entreprise KSB Service EITB-SITELEC, située quartier de l'amandier a signé son rachat par le groupe Dalkia EDF. Passant d'une direction allemande à une direction française pour la maintenance et la reconstruction de transformateurs de puissance et d’alternateurs.

Une partie de l'immense atelier du site avignonnais de Dalkia EITB Groupe EDF
Une partie de l'immense atelier du site avignonnais de Dalkia EITB Groupe EDF © Radio France - JM Le Ray

Le préfet de Vaucluse à la veille de cette signature est venu sur place mardi pour visiter l’immense atelier et évoquer sur la période 2020-2022, le programme France Relance qui va mobiliser près de 35 milliards d’euros en faveur de l’industrie.

L'entreprise avignonnaise est un exemple de réussite. Créée en 1949,  elle n'était alors qu'une petite PME pour devenir aujourd'hui, après son rachat par l'allemand KSB en 2003, un acteur majeur pour l'équipement par exemple des grands transformateurs, des barrages hydro-électriques ou des éoliennes. KSB Service EITB-SITELEC devient à compter de ce 2 décembre Dalkia EITB Groupe EDF.

La responsable de production , Lucie Neri précise que ce rachat permet « d’aller plus vers notre cœur de métier. KSB n’était pas un réparateur de moteur, c’est un fabricant de pompes. Et cette vente de sa part n’est pas lié à la crise de la Covid, c’est plus la volonté de se recentrer vers son cœur de métier. Ça peut nous ouvrir des marchés sachant qu’EDF est déjà notre client principal et de plus nous sommes en voie de recrutement vers des métiers spécialisés ».

L'industrie en Vaucluse, un secteur qui recrute 

De son côté Bertrand Gaume a rappelé que le secteur industriel même représentant que 18 % de l’emploi en Vaucluse est "un secteur où il y a des emplois non pourvus et notamment en Vaucluse. Entre 400 à 500 emplois disponibles par an dans le département avec un haut niveau de qualification et de la formation et des salaires plus élevés que dans d'autres domaines d'activités."

L’industrie dans le Vaucluse, c’est 2.500 établissements, soit 8% des établissements. 17.300 emplois salariés et le secteur de la métallurgie est en expansion  avec un recrutement en hausse de 15% en 2019  dans la région PACA. Les salaires sont supérieurs en moyenne de 37% à ceux du secteur des services. La métallurgie représente 30% de l’emploi industriel vauclusien.

Un secteur qui se développe donc sous le patronage de  l’Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie en Vaucluse dont le président Gilbert Marcelli est aussi le directeur de Dalkia EITB Groupe EDF à Avignon. 

Des subventions spécifiques au secteur avec le programme France Relance

Pour souligner l'implication du gouvernement en temps de crise économique liée à la covid 19 sous l'appellation France Relance , le préfet de Vaucluse a évoqué que  près de 800  millions d’euros sont  prévus dès cette fin d'année  pour des dispositifs de soutien à l’industrie qui s’inscrivent dans les priorités de la relance. Mais au total, sur la période 2020-2022, France Relance mobilisera près de 35 milliards d’euros en faveur de l’industrie.

Le programme France Relance  propose des dossiers de demande de subvention disponibles sur le site de l'Agence de services et de Paiement (ASP), opérateur du dispositif. Des dossiers à déposer jusqu'au 31 décembre 2020.

33 dossiers ont été déposés dans le département à la date du 26 novembre dernier  :  

  • 3 dossiers dans la filière aéronautique ;
  • 6 dossiers dans le cadre de la résilience ;
  • 23 dossiers pour les projets de territoire ;
  • 1 dossier dans le cadre de l’industrie du futur.
Des machines tour pour façonner de nouvelles pièces en vue de la maintenance et de la reconstruction de transformateurs de puissance et d’alternateurs
Des machines tour pour façonner de nouvelles pièces en vue de la maintenance et de la reconstruction de transformateurs de puissance et d’alternateurs © Radio France - JM Le Ray
Choix de la station

À venir dansDanssecondess