Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Travail / Emploi : un enjeu électoral 2017

Dans le Doubs, une entreprise sur cinq veut recruter mais n'y arrive pas

-
Par , , France Bleu Besançon
Doubs, France

Dans le Doubs, une entreprise sur cinq a l'intention de recruter en 2017. Une bonne nouvelle pour les chômeurs. Pourtant, certaines entreprises n'arrivent pas à embaucher, notamment quand elles ont besoin de main d'oeuvre qualifiée.

Claude Bonnet : "Il faut anticiper les besoins en emplois pour faciliter le recrutement et trouver les bonnes formations pour les futurs salariés".
Claude Bonnet : "Il faut anticiper les besoins en emplois pour faciliter le recrutement et trouver les bonnes formations pour les futurs salariés". © Radio France - David Malle

Selon les derniers chiffres de l'enquête annuelle de Pôle Emploi, les entreprises du Doubs veulent embaucher, mais certaines ne trouvent pas les ouvriers ou salariés adaptés à leurs besoins. Pourtant, cette enquête est très importante pour avancer dans cette direction d'après Claude Bonnet, le chargé des relations partenariales pour Pôle Emploi dans le Doubs et le Territoire de Belfort. "Ça nous permet d'avoir une visibilité sur les prévisions d'embauches, que se soit pour Pôle Emploi, les partenaires de l'emploi et le grand public. Toutes ces informations sont disponibles sur le site de Pôle Emploi. On peut donc anticiper les besoins en recrutement."

Claude Bonnet

Les services à la personne en tête des intentions d'embauches

A Besançon, c'est donc une entreprise sur cinq qui souhaite embaucher, soit 6.310 projets de recrutement (dont 21% pour du saisonnier), selon les derniers chiffres de Claude Bonnet. "Les secteurs qui nous intéressent sont les services à la personne, qui représentent 65% (aides ménagères et travailleurs familiaux). On retrouve ensuite les secteurs de la vente et du tourisme qui représentent 39% des intentions d'embauches. Bien sûr l'industrie, qui a toujours des besoins, c'est régulier avec 14%. Arrive ensuite le médico-social avec 13% et pour finir des postes d'encadrement."

Au niveau du département, ces chiffres sont similaires : même secteurs pour les mêmes intentions d'embauche. Au total, Pole Emploi prévoit 12.100 projets de recrutement pour l'année 2017, dont 24% exclusivement pour des emplois saisonniers.

Grande différence entre Besançon et le Haut-Doubs

La différence du taux de chômage est à prendre en compte pour Claude Bonnet. "A Besançon il est de 8,3% alors qu'à Pontarlier, il est à 7% et Morteau 8,1%. C'est sûr que la proximité avec la Suisse n’arrange rien mais Pôle Emploi s'engage a aider les entreprises à recruter puisque nous mettons en place différentes formations." Sur Besançon, c'est un peu différent explique Claude Bonnet, on est sur des emplois tertiaires. Et des secteurs prépondérants : industrie de luxe et industrie de pointe.

Alors pourquoi les entreprises ont-elles autant de mal à recruter? Ça peut être lié à plusieurs facteurs selon Claude Bonnet : "Lié à des besoins en terme de formations, de compétences très pointues. Chaque entreprise a des besoins spécifiques. Ça peut être aussi lié à des emplois avec des horaires variables, des conditions de travail difficiles car le travail est en extérieur et que le travail est refusé."

Claude Bonnet

Plusieurs stratégies mises en place par Pôle Emploi pour mieux répondre aux demandes des entreprises

Claude Bonnet explique que pour aider les entreprises a recruter, des conseillers sont disponibles pour les chômeurs, ils connaissent très bien tous les secteurs. "Il faut d'abord adapter la personne au poste de travail. Mettre en place des formations qui correspondent aux besoins du marché. On peut aussi mettre en place par exemple un conseiller en évolution professionnelle pour les demandeurs d'emplois."

Claude Bonnet déclare également que dans le monde actuel, les gens sont appelés à changer de métier régulièrement. "Il faut les accompagner. On va travailler sur deux axes : la demande d'emplois pour former les personnes et les entreprises pour adapter les besoins."

Claude Bonnet

.
.

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess