Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une épicerie solidaire pour les étudiants ouvre ses portes sur le campus de Laval

-
Par , France Bleu Mayenne

Dès ce mercredi 3 février, une épicerie solidaire pour les étudiants du campus de Laval va ouvrir ses portes à l'initiative de la Banque Alimentaire, de la Croix-Rouge et du conseil départemental de la Mayenne. De plus en plus d'élèves se retrouvent en difficultés financières à cause de la Covid-19.

L'épicerie solidaire ouvre ce mercredi sur le campus de Laval
L'épicerie solidaire ouvre ce mercredi sur le campus de Laval © Radio France - Martin Cotta

On les surnomme "les nouveaux pauvres du Covid" : les étudiants. Ils sont plus de 1.800 sur le campus de Laval, et certains sont en très grandes difficultés, psychologiquement mais aussi financièrement depuis le début de la crise. Alors à partir de ce mercredi, la Croix-Rouge, la Banque Alimentaire et le Conseil départemental de la Mayenne ouvrent une épicerie solidaire pour eux. 

Plats sous-vide, pains, confiture, produits d'hygiènes, l'épicerie est en fait un modulaire installé sur le parking d'une des résidences universitaires. Les responsables de l'université de Laval espèrent désormais que les étudiants les plus pauvres pousseront les portes de cette épicerie. "On a une petite partie d'élèves qui se tournent vers nous que s'ils sont vraiment en difficulté, quand ils craquent. Mais beaucoup d'autres n'osent pas en parler. Ni aux adultes, ni à leurs copains. Et eux, on ne les voit pas", explique Jean Labourdette, directeur de l'école d'ingénieur de Laval.

Sept kilos par semaine

Croisés devant un local vélo, Ogier et Mathieu acquiescent. Dans leur classe, ces deux étudiants en informatique voient bien que certains camarades rencontrent des problèmes depuis la crise de la Covid-19, mais de là à en parler. "C'est jamais facile d'aller réclamer quelque chose à quelqu'un. S’il y a des copains en difficultés, je ne le vois pas... et ce ne sont pas des sujets qu'on aborde entre nous finalement. On parle jamais argent" explique le duo. En toute discrétion, les étudiants pourront se servir gratuitement dans l'épicerie, et dans une limite de sept kilos par semaine. En juin prochain, les aliments et les produits d'hygiène deviendront peut-être payants en fonction de l'évolution de la crise sanitaire.

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec “Ma solution”, France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess