Économie – Social

Une factrice tente de se suicider au centre courrier Rondelet à Montpellier

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault mardi 18 octobre 2016 à 15:51

Le bureau de Poste Rondelet à Montpellier (illustration)
Le bureau de Poste Rondelet à Montpellier (illustration) © Maxppp -

Une factrice de 34 ans a tenté de se se suicider ce mardi matin au centre courrier de la Poste Rondelet à Montpellier. Ses jours ne sont pas en danger. Elle était sous le coup d'une procédure disciplinaire.

Une factrice de 34 ans a été évacuée sur l'hôpital ce mardi matin après avoir été prise d'un malaise dans les toilettes du centre courrier de la Poste Rondelet à Montpellier. Cette femme a tenté de se suicider en avalant des médicaments en grande quantité, ses jours ne sont pas en danger.

Cette employée était sous le coup d'une procédure disciplinaire. Selon la CGT la direction lui reproche de s'être arrêtée déjeuner chez elle cet été sur son temps de travail, une photo de son véhicule de service aurait été prise devant son domicile.

Convoquée pour un entretien préalable au licenciement pour faute grave il y a quelques jours, ses collègues qui l'assistaient affirment que cette réunion a été un vrai tribunal inquisitoire, la direction aurait attendu la fin de l'entretien pour lui expliquer ce qu'on lui reproche. Elle devait passer la semaine prochaine en conseil de discipline.

La CGT estime la sanction disproportionnée et dénonce des procédures disciplinaires qui se multiplient pour des motifs dérisoires parfois. 5 conseils de disciplines en un an rien que sur le bureau de Poste Rondelet, 4 à 5 par mois sur l'ensemble de l'Hérault. Certains débouchent sur des mises à pieds de plusieurs jours, d'autres sur des licenciements. Une ambiance de travail difficile à supporter pour beaucoup selon la CGT

La direction de la Poste confirme qu'une salariée a bien tenté de mettre fin à ses jours sur son lieu de travail. Un CHSCT (comité hygiène et sécurité au travail) exceptionnel s'est tenue ce mardi après-midi avec les syndicats. Une enquête a été ouverte par la direction.

Partager sur :