Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Une femme paralysée par le botulisme après avoir consommé une soupe périmée

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris

Une habitante de l'Essonne est paralysée depuis fin août suite à une infection provoquée par la toxine botulique. Une infection rare et qui peut avoir des conséquences graves. Il semble qu'elle ait consommé une soupe de légumes qui était périmée.

La soupe était conditionnée dans une bouteilles en verre.
La soupe était conditionnée dans une bouteilles en verre. © AFP - Christoph Soeder

Cette infection à la toxique botulique qui a provoqué la paralysie de cette femme fin août est extrêmement rare en France. Deux cas seulement ont été répertoriés l'an dernier. La toxine botulique est d'autant plus difficile à détecter qu'elle n'a ni odeur ni saveur. Elle ne modifie donc ni le goût ni l'aspect du produit. 

Une fois le diagnostic posé, l'hôpital parisien de la Pitié Salpêtrière, qui a examiné cette consommatrice de l'Essonne, a alerté l'Agence régionale de santé qui a déclenché une enquête pour déterminer ce qui avait pu provoquer cette infection. C'est le Parisien qui a révélé l'information ce mercredi.

Une soupe périmée en cause

Dans le réfrigérateur de la femme, les enquêteurs ont retrouvé une soupe de légumes conditionnée en bouteille de verre et dont la date était périmée de trois semaines. Ils ont déterminé que cette soupe avait été consommée après la date limite. L'entreprise qui fabrique cette soupe précise que c'est le seul problème qui a été enregistré sur les 630 bouteilles qui ont été fabriquées en même temps. Il s'agit d'un produit pasteurisé mais pas stérilisé, qui doit être consommé dans un délai d'un mois. En l’occurrence, avant le 4 août. On ne sait pas si la bouteille était déjà ouverte quand la soupe a été consommée.

L'entreprise n'a d'ailleurs pas procédé à un rappel de son produit, puisque la date limite de consommation était dépassé quand la soupe incriminée a été consommée. Cela dit, d'autres produits trouvés dans le réfrigérateur de la famille sont en cours d'examen.

Le débat sur les dates de consommation relancé

Plusieurs associations de consommateurs accusent les fabricants de manipuler les dates de consommation pour raccourcir les délais et obliger les consommateurs à acheter plus. Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, la date limite d'utilisation optimale a été supprimée pour les produits alimentaires non périssables comme les pâtes, le riz, les céréales ou le sel. Elle est remplacée par une date de durabilité minimale, voire supprimée dans certaines enseignes.

En revanche, les produits frais portent une date limite de consommation qui limite dans le temps la responsabilité du fabricant. Elle est impérative, tant pour les enseignes qui ne peuvent pas les vendre au-delà de cette date que pour les consommateurs qui ne doivent pas les consommer. Il faut être encore plus prudent si l'emballage n'est pas intact, ou que la chaîne du froid a été rompue.

Choix de la station

France Bleu