Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

VIDÉO - Une halte réservée aux femmes sans-abri ouvrira bientôt ses portes en plein cœur de la mairie de Paris

vendredi 30 novembre 2018 à 0:07 Par Florian Cazzola, France Bleu Paris et France Bleu

Deux salons jusqu'à présent utilisés lors des réceptions des hautes personnalités à la mairie de Paris sont en cours de transformation. Ils accueilleront, à partir du 11 décembre, une halte du Samu social réservée aux femmes.

39 lits seront installés dans les prochains jours dans cette halte réservée aux femmes qui ouvrira ses portes le 11 décembre prochain.
39 lits seront installés dans les prochains jours dans cette halte réservée aux femmes qui ouvrira ses portes le 11 décembre prochain. © Radio France - Florian Cazzola

Paris, France

Les pots de peintures sont encore ouverts. Les ouvriers de chantier en train de nettoyer les salles. D'ici dix jours, une halte réservée aux femmes sans-abri ouvrira ses portes en plein cœur de la mairie de Paris. Deux salons, situés à proximité du parvis de l'Hôtel de ville, permettront d'accueillir jusqu'à 75 femmes en journée. 50 d'entre elles pourront également dormir dans un espace en cours d’aménagement. Plus qu'un centre d'hébergement d'urgence, cette halte doit permettre aux femmes de retrouver confiance en elles pour qu'elles puissent, par la suite, se réinsérer. 

Recréer une intimité et les mettre en confiance

En retrait lors de la présentation du lieu, l'architecte qui a complètement transformé ces salons jusqu'alors réservés à l'accueil des grandes personnalités et des chefs d'Etat en visite à Paris, voulait un espace où les femmes "se sentent bien". Contrairement aux centres d'hébergement d'urgence classiques, cet espace qui peut accueillir jusqu'à 50 femmes la nuit sera équipé de vrais lits, avec un sommier et un matelas et non un simple lit de camp. Un paravent sera disposé entre chaque espace pour permettre aux femmes de retrouver une intimité et un meuble pour déposer leurs affaires sera également installé. 

"De nombreuses de femmes se cachent délibérément pour assurer leur propre sécurité, explique Christine Laconde, la directrice du Samu social de Paris. Grâce à un travail fin, grâce aux maraudes, on va essayer d'aller les repérer, de les convaincre de venir ici, de les rassurer." Les femmes à la rue sont victimes de violences voire d'agressions sexuelles, elles ont donc tendance à se cacher "pour assurer leur survie tout simplement" détaille la directrice du Samu social de Paris. 

Une quinzaine de bénévoles accueillera au quotidien ces femmes en journée. Ces dernières pourront rencontrer un travailleur social, échanger avec des avocats bénévoles pour effectuer certaines démarches ou encore participer à des ateliers de socio-esthétiques, par exemple, pour qu'elles reprennent confiance dans leur corps.  "Nous devons faire le lien avec les équipes de psychiatrie, avec le secteur de la santé, détaille Eric Pliez, le président du Samu social de Paris. Notre équipe est là pour bien accompagner et pour bien orienter. Pour que les femmes puissent se réinsérer dans la société."

8 toilettes et 6 douches seront installées dans les prochains jours.  - Radio France
8 toilettes et 6 douches seront installées dans les prochains jours. © Radio France - Florian Cazzola

Près de 400 femmes dorment dans les rues de Paris

Lors de la nuit de la Solidarité organisée en février dernier, plus de 3.000 personnes SDF ont été recensées. Parmi elles, 12% sont des femmes. Un chiffre qui a explosé à en peine 6 ans puisqu'en 2012 l'INSEE ne comptabilisait que 2% de femmes dans la rue. 

D'autres haltes vont ouvrir dans les prochains jours à Paris. Une salle est en train d'être aménagée au sein de la mairie du 5è arrondissement de la capitale et dans laquelle 14 femmes pourront se reposer la nuit. Sept autres mairies d'arrondissement mettront à disposition leurs locaux ou les tribunaux d'instances annexes aux mairies. 

"L'idéal est que les entreprises privées qui ont des locaux non utilisés puissent les mettre à disposition de l'Etat et du préfet de région pour qu'ils puissent ouvrir de nouveaux lieux", encourage Dominique Versini, l'adjointe au maire chargée des solidarités, de la lutte contre l'exclusion, de l'accueil des réfugiés et de la protection de l'enfance. 

La région Ile-de-France s'apprête également à lancer une opération pilote dédiée aux femmes. Une cinquantaine d'entre elles sera accueillie pendant trois mois dans un local du conseil régional situé à Paris. 

La disposition des 39 lits a été pensée à la manière "des jardins à la française" explique l'architecte d'intérieur.  - Radio France
La disposition des 39 lits a été pensée à la manière "des jardins à la française" explique l'architecte d'intérieur. © Radio France - Florian Cazzola