Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une heure de grève pour les employés du site Renault de Lardy en Essonne

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Des salariés du site Renault de Lardy, dans l'Essonne ont débrayé une heure ce jeudi pour protester contre le plan d'économies de la marque au losange qui prévoit la suppression de 4 600 emplois en France.

Des employés du site Renault de Lardy, dans l'Essonne ont débrayé ce jeudi
Des employés du site Renault de Lardy, dans l'Essonne ont débrayé ce jeudi © AFP - BERTRAND GUAY / AFP

Des salariés du centre technique de Renault à Lardy, dans l'Essonne ont fait grève pendant une heure ce jeudi matin à l'appel de la CGT et de SUD pour protester contre le plan d'économies du groupe, a annoncé la CGT. Les 75 grévistes, dont "une vingtaine de salariés de sous-traitants" de ce site d'ingénierie, ont aussi participé à une assemblée générale sur place ou par téléconférence pour ceux en télétravail, a précisé Florent Grimaldi de la CGT Renault.

800 emplois menacés 

Ces salariés ont dénoncé un "plan de casse sociale" chez Renault, avec "plusieurs milliers de suppressions de postes dans l'ingénierie/tertiaire", a indiqué la CGT Renault dans un communiqué. Soulignant "le peu d'informations fournies par la direction" jusqu'à présent, les syndicats du centre technique de Lardy "estiment que le tiers des effectifs du site est menacé", soit "800 emplois sur les 2.300 actuels"

"Pourtant, une des activités importantes" du centre de Lardy "est le développement des motorisations du groupe", ce qui place ce site "en première ligne sur les questions de pollution automobile et de transition vers l'électrique", souligne la CGT Renault. Le centre compte actuellement 1.100 salariés de Renault et 1.200 salariés d'entreprises sous-traitantes.

Dévoilé fin mai par la direction du groupe Renault, le plan d'économies de deux milliards d'euros sur trois ans prévoit notamment 15.000 suppressions de postes dans le monde, dont 4.600 en France. Ce plan sera présenté mardi matin au comité central social et économique (CCSE).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu