Économie – Social

Une journée de grève du chômage dans le Pays de Redon

Par Céline Guétaz, France Bleu Armorique mercredi 14 octobre 2015 à 17:44

Des demandeurs d'emploi en grève à Pipriac et St Ganton
Des demandeurs d'emploi en grève à Pipriac et St Ganton © Radio France - Céline guétaz

Dans le cadre de la journée nationale du refus de la misère, ATD Quart Monde organise ce jeudi une journée de grève du chômage à Pipriac et St Ganton (35). Deux communes où l'association a lancé un projet audacieux baptisé "Territoires zéro chômeur de longue durée".

Dans ces deux communes du Pays de Redon,  l'association ATD quart Monde a lancé ce projet il y a déjà un an et demie.

Ce projet bien ficelé, n'attend plus qu'une loi pour être lancé.

L'idée est qu'il vaut mieux payer un chômeur à travailler plutôt qu'à rester chez lui.

En pratique, l'objectif est de créer dans ces 2 communes, des emplois pour des chômeurs longue durée, des emplois financés en partie par le transfert des coûts liés au chômage de longue durée. ATD quart monde a fait le calcul, le chômage de longue durée coûte au total à la collectivité 15.00 euros par an et par personne. Cet argent pourrait servir à financer des emplois. Il s'agirait d'emplois qui n'existent pas aujourd'hui et qui seraient donc financés pour partie par des fonds publics. Denis Prost, d'ATD Quart Monde croit en ce projet.

Un chômeur de longue durée coûte 15.000 euros par an à la collectivité, cet argent peut servir à financer des emplois.

Pas question de faire de concurrence aux entreprises déjà implantées, le projet vise des secteurs peu rentables sur lesquels les entreprises classiques ne se positionnent pas : embellissement de la commune, entretien de jardins partagés, collecte de recyclables, lecture, fabrication de jus de pomme. Quant aux candidats à ces emplois, ils ne manquent pas à Pipriac et St Ganton où l'on compte 4500 habitants et une centaine de chômeurs de longue durée, comme Philippe, ambulancier, 58 ans. Il a déjà connu 3 plan sociaux, il a de multiples compétences, il s'est engagé dans le projet qu'il est allé défendre devant les députés en septembre dernier. 

Pas question de faire de concurrence aux entreprises déjà implantées, le projet vise des secteurs peu rentables sur lesquels les entreprises classiques ne se positionnent pas : embellissement de la commune, entretien de jardins partagés, collecte de recyclables, lecture, fabrication de jus de pomme. Quant aux candidats à ces emplois, ils ne manquent pas à Pipriac et St ganton où l'on compte 4500 habitants et une centaine de chômeurs de longue durée, comme Philippe, ambulancier, 58 ans. Il a déjà connu 3 plan sociaux, il a de multiples compétences, il s'est engagé dans le projet qu'il est allé défendre devant les députés en septembre dernier. 

Je ne veux pas être le fardeau de la société, je ne veux pas rester inutile. Le problème c'est que les entreprises ne veulent pas embaucher de personnes de 58 ans. Notre projet, j'y crois.

Pour que le projet "Territoires zéro chômeur de longue durée" aboutisse, une proposition de loi à l'initiative d'un député de Côte d'Or (Laurent Grand-Guillaume) sera examinée en première lecture la semaine du 23 novembre.