Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Une laverie solidaire au Secours Catholique du Quesnoy

jeudi 12 avril 2018 à 3:32 Par Rafaela Biry-Vicente, France Bleu Nord

Depuis fin janvier le secours catholique du Quesnoy a lancé sa laverie solidaire pour les personnes qui ne peuvent pas se payer une machine à laver. Le service cartonne, une deuxième machine est en commande.

Eddie une bénévole et Elyane Plancq la responsable du secours catholique
Eddie une bénévole et Elyane Plancq la responsable du secours catholique © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Le Quesnoy, France

Le secours catholique du Quesnoy accueille de plus en plus de famille, jusqu'à 150 l'année dernière, et les responsables ont constaté que certains pouvaient avoir des problèmes d'hygiène, car ils n'avaient pas les moyens de se payer une machine à laver, ou tout simplement pas de place pour l'installer dans leur logement trop petit.

L'association a donc décidé de lancer fin janvier la première laverie solidaire des Hauts de France. Pour 2 euros, les bénéficiaires des minimas sociaux peuvent venir faire une machine, avec lessive, adoucissant et séchage compris. Pour les personnes en grande précarité envoyés par les travailleurs sociaux le service est même gratuit.

Un service aussi ouvert pour 5 euros à toute personne qui aurait un problème avec sa machine à laver. Un moyen aussi de favoriser la mixité sociale explique la responsable Elyane Plancq.

Le reportage de Rafaela Biry-Vicente

Si l'équipe s'aperçoit que les personnes ont des vêtements ou des draps vraiment très abimés, ils peuvent repartir avec des pièces de la réserve.

En attendant la fin de la machine, les personnes peuvent boire un petit café, échanger avec les bénévoles, un "réconfort pour certains" assure Eddie, l'une de ces bénévoles.

Le mercredi les volontaires peuvent aussi participer à des ateliers hygiène et vêtements avec la possibilité par exemple de réparer des pièces abimées avec la machine à coudre de l'association. 

Une deuxième machine à laver, et un deuxième séchoir ont été commandés pour faire face à l'afflux des demandes.

La laverie solidaire est accessible sur rdv au 06.47.46.99.07