Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Une manifestation des gilets jaunes est officiellement prévue samedi à Avignon

mardi 11 décembre 2018 à 11:08 Par Camille Labrousse, France Bleu Vaucluse

Les gilets jaunes ont déposé en préfecture une demande de manifestation pour samedi 15 décembre à Avignon. Le rendez-vous est donné à 15h devant la préfecture. Ils estiment que les annonces faites ce lundi par Emmanuel Macron ne sont pas suffisantes.

Les gilets jaunes devant la préfecture à Avignon le samedi 8 décembre
Les gilets jaunes devant la préfecture à Avignon le samedi 8 décembre © Radio France - Marie-Audrey Lavaud

Avignon, France

Les gilets jaunes organisent l'acte V de leur mobilisation. Ce samedi, une nouvelle manifestation est prévue à Avignon. La demande a été officiellement déposée en préfecture, contrairement à la manifestation de samedi 8 décembre. Le rendez-vous est prévu à 15h devant la préfecture, avant un tour extérieur des remparts. C'est l'un des référents du barrage de Bonpas, Maxime Souque, qui en a fait la demande. Il était l'invité de France Bleu Vaucluse matin. 

"C'est un coup de pouce mais nous, on veut un coup de main" 

Dans le département, les annonces d'Emmanuel Macron n'ont pas convaincu une partie des gilets jaunes. "C'est insuffisant, selon Maxime Souque. On va poursuivre le mouvement et le durcir, avec plus de mobilisation plus de présence et plus d'actions". Parmi les annonces, la hausse de revenus de 100 euros pour les salariés au SMIC, l'annulation de la hausse de la CSG pour les retraités en dessous de 2.000 euros : "On réclame plus. Si on est dans la rue c'est qu'on n'a plus rien à manger. Il faut que le président se réveille. C'est des mesurettes. Il faut augmenter les salaires entre le SMIC et les salaires à 2.000 euros de 10%". 

Un appel à une mobilisation plus large que le Vaucluse

Maxime Souque et les gilets jaunes appellent donc à "une mobilisation inter-régionale. Que toutes les personnes de PACA qui ne peuvent pas monter à Paris viennent à Avignon". Pour éviter les débordements des deux dernières semaines, c'est "au président de faire le nécessaire. Ces annonces sont un appel à la révolte. On n'appelle pas à la violence, mais les casseurs vont durcir aussi le mouvement. Ça fait partie des choses, les gens n'ont plus rien à perdre".