Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Une Marseillaise se lance le défi de ne rien acheter de neuf en 2018

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

À l'appel de l'ONG Zéro Waste France, Fiona va tenter de ne rien acheter de neuf cette année, excepté des produits ménagers, des cosmétiques et de l'alimentaire. Un défi en forme de philosophie de vie pour dénoncer la sur-consommation.

Ne rien acheter de neuf ? un bienfait pour la planète selon Zero Waste Marseille
Ne rien acheter de neuf ? un bienfait pour la planète selon Zero Waste Marseille © Maxppp - Dominique Bruneton

Marseille, France

"Beaucoup d'occasions sont garanties, il y a la location, il y a l'échange". Pour Fiona, Marseillaise à la tête de l'association "Zéro Waste Marseille" c'est clair : il y a suffisament d'objets en circulation sur le marché sans avoir besoin d'aller en acheter de neufs.

"C'est plus compliqué que d'aller acheter dans le magasin d'en face." (Fiona Cosson, Zero Waste Marseille)

C'est donc tout naturellement qu'elle participe, avec 6.000 autres personnes, à ce défi lancé par son association pour cette année 2018. "Ce n'est pas facile, il faut changer ses habitudes, aller trouver des magasins de frippes, des spécialistes de l'accasion, c'est plus compliqué que d'aller acheter dans le magasin de l'autre côté de la rue."

Comme une fumeuse qui essaierait d'arrêter, Fiona pourra compter sur une page Facebook, où elle trouvera des conseils et un soutien de la part des personnes qui, comme elle, tentent ce défi. Et au cas où elle "craque", elle remplira une petite fiche pour expliquer quel est l'objet qu'elle a acheté et les raisons qui l'ont poussé à franchir le pas.

8.000 litres d'eau pour fabriquer un jean

Cette expérience entend démontrer que l'on peut consommer différemment : acheter d'occasion, louer, échanger, c'est un bienfait pour le portefeuilles mais également pour la planète : il faut 8.000 litres d'eau pour fabriquer un jean, un téléphone portable ne pèse que quelques centaines de grammes dans les mains mais a nécessité la consommation de 70 kg de matière. 

Alors, même en période de soldes, êtes vous prêts à ne plus rien acheter de neuf pour sauver la planète ? Chiche !