Économie – Social

Une médaille au salon de l'agriculture, ça change tout ?

Par Quentin Vinet, France Bleu Bourgogne mardi 3 mars 2015 à 6:00

Une médaille du salon de l'agriculture
Une médaille du salon de l'agriculture © Philippe Renaud - Radio France

C'est comme le tableau des médailles après une compétition sportive : les producteurs et agriculteurs de Côte-d'Or reviennent du salon de l'agriculture qui s'est clôturé dimanche à Paris, avec des dizaines de médailles en poche. Comme dans le monde du sport, il faut maintenant les faire fructifier.

Combien de médailles en Côte-d'Or ?

Sans (trop de) surprise, les vignerons reviennent du salon de l'agriculture avec le plus de médaille, à l'issu du Concours Général Agricole : vingt-huit au total, dont trois pour le seul Domaine Chauvenet-Chopin à Nuits-Saint-Georges. Sans oublier les dizaines de médailles d'argent et de bronze obtenues par d'autres producteurs. La Maison Pagès Védrenne, connue pour ses liqueurs, revient de la plus grande ferme de France avec sept récompenses.

 

Quel est l'impact d'une médaille ?

Depuis mardi dernier, les remerciements affluent de toute part à Nuits-Saint-Georges, dans les locaux de Jambon de Bourgogne. L'entreprise vient d'être récompensé pour la première fois de son histoire, grâce à son jambon persillé. Et tout un travail commercial s'engage à présent , fait comprendre un responsable. Il est maintenant question de surfer sur la vague. Elle s'attend à doubler "facilement" le volume de production, aujourd'hui à deux cents cinquante tonnes à l'année.

La médaille est un gage de qualité. Il s'agit donc d'une reconnaissance pour les clients. Depuis qu'il est récompensé, Jacques Delin, fromager à Gilly-lès-Citeaux, a fait le calcul : "nous en sommes à 15% d'évolution du chiffre d'affaire grâce à la qualité des produits... et la qualité ressort en médailles" . La médaille "sécurise" les habitués et "le client lambda ira davantage vers votre vin que vers un autre" résume Gilles Remoriquet, lauréat d'une médaille de bronze cette année avec un vin vieux de trois ans.

Le jambon persillé récompensé au salon de l'agriculture - Aucun(e)
Le jambon persillé récompensé au salon de l'agriculture

Elle permet également de se tourner vers l'étranger : Hubert Chauvenet est un habitué des médailles à Nuits-Saint-Georges, il les collectionne "depuis 1988" . Et il se souvient avoir obtenu ses principaux clients à l'export "suite aux premières médailles" .

 

Comment la faire fructifier ?

Les lauréats ont la possibilité de mettre des autocollants sur les produits récompensés, afin de se démarquer dans les rayons des supermarchés. C'est ainsi que Jambon de Bourgogne vient d'en commander dix mille , dans un premier temps. A Gilly-lès-Citeaux, la fromagerie Delin va même installer une bâche "pour l'afficher en gros sur le bâtiment" . Libre à chacun de le revendiquer, mais "ce n'est pas facile d'avoir une médaille, c'est logique de l'incruster sur l'emballage" explique Jacques Delin. Les médailles attirent-elles les médailles ? "Oui" , répond-t-il, sûr de lui. Hubert Chauvenet en a cinq de plus cette année dans son domaine de Nuits-Saint-Georges, dont trois en or. Mais les clients n'en verront pas la couleur , car il ne les affichera pas : "ce n'est pas leur problème" !