Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une messe en la cathédrale de Nîmes pour soutenir le peuple libanais

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

Les fidèles de la cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Castor de Nîmes (Gard) se sont recueillis ce samedi 8 août au matin pour prier en direction des victimes de la double explosion survenue quatre jours plus tôt au Liban. Ils appellent à toute la solidarité possible envers le peuple libanais.

Les fidèles nîmois se recueillent pour le Liban, Nîmes, 8 août 2020.
Les fidèles nîmois se recueillent pour le Liban, Nîmes, 8 août 2020. © Radio France - Marion Bargiacchi

Ils sont un peu plus d'une cinquantaine ce samedi 8 août, sur les bancs en bois de la cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Castor de Nîmes (Gard). Une habitude, mais cette fois la messe est particulière, tournée vers le Liban, quatre jours après la double explosion dans le port de Beyrouth : le bilan fait été d'au moins 154 morts et 5000 blessés, sans compter les nombreux portés disparus.

Les fidèles connaissent le Liban

Parmi les fidèles du diocèse, certains ont été particulièrement touchés par les déflagrations qui ont soufflé une grande partie de la capitale libanaise. Sœur Marie-Paule, fille de la charité, a connu la guerre civile de 1973 à 1987 : "J'ai vécu des horreurs, mais cette explosion a dépassé tout ce que j'ai vu pendant 14 ans. Nous avions cinq maisons dans notre quartier, toutes ravagées. Nous avons une sœur qui est morte." Et d'ajouter :

Si on n'aide pas le peuple libanais, il mourra de faim. - Soeur Marie-Paule

Lui succède Jacques Ghanime à la tribune. Chrétien maronite libanais, il est venu s'installer en France au moment de la guerre. "Je tiens à prier pour ce beau pays, qui aime la France et qui a besoin de l'aide de la France." Au pupitre, il entonne alors une célébration pour Notre-Dame-du-Liban, en arabe.

"Il faut aider le Liban directement"

Un beau symbole pour Luc Mellet, prêtre et doyen, à l'office avec deux de ses frères. "Cela prouve que toutes les cultures peuvent se retrouver. Quand j'étais au Liban, il y a quelques années, j'étais surpris de voir que toutes les confessions se tournaient vers Notre-Dame-du-Liban."

Il encourage toutes les bonnes âmes à donner pour le peuple libanais "via les organisations chrétiennes sur le terrain, nous sommes en lien avec l'aide à l'église en détresse ou l'oeuvre des chrétiens d'Orient qui oeuvre directement avec des hôpitaux ou des orphelinats." Sa crainte : que l'argent "ne s'infiltre dans le sable" détourné par la corruption. 

Pour faire un don, vous pouvez vous rapprocher d'Alliance Urgence, un groupement de six ONG différentes.

Une messe à Nîmes pour le Liban.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess