Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Une mission parlementaire à Toulouse pour chiffrer la crise des gilets jaunes

-
Par , France Bleu Occitanie

La mission parlementaire "impact gilets jaunes" était à Toulouse ce lundi. Ce groupe de députés fait le tour de plusieurs villes de France depuis deux mois, pour faire les comptes, et savoir combien cette crise a coûté à la France.

Le député Roland Lescure face au gérant de la brasserie "Les illustres", place du Capitole
Le député Roland Lescure face au gérant de la brasserie "Les illustres", place du Capitole © Radio France - Mathieu Ferri

Toulouse, France

Ce que l'on sait par exemple, c'est que la crise des gilets jaunes a déjà coûté 211 millions d'euros, rien qu'en assurances, pour dédommager les entreprises et municipalités victimes de casse, de pillages, ou d'incendies. 

Il y aussi les commerçants tirent la langue : 20% de perte de chiffres d'affaires en moyenne. Ce sont souvent des petites entreprises qui sont touchées. Les deux rapporteurs de la mission parlementaire, le député de Paris Roland Lescure, et le député du Gers Jean-René Cazeneuve sont allés à la rencontre des commerçants toulousains ce lundi, 

Première porte poussée par ces élus de la majorité, celle de la boutique de Dominique Lestang, près de la rue Alsace-Lorraine. Elle vend des sacs haut de gamme, et elle a subi de plein fouet la crise : "depuis le mois de novembre, j'ai perdu ici 205.000 euros de chiffre d'affaires. Ce qui est énorme pour une petite commerçante indépendante comme je suis".

Dominique avait aussi une boutique au centre commercial de Blagnac, qu'elle doit fermer, pour pouvoir sauver celle qu'elle tient au centre-ville. Mais sur ses cinq salariés, elle doit tous les licencier, et elle restera seule.

"Un sacré croche-pattes pour les commerces" - le gérant d'une brasserie, place du Capitole

Un peu plus loin, place du Capitole, le gérant de la brasserie "Les illustres" Olivier Bouscatel raconte aux élus avoir perdu 180.000 euros ces six derniers mois, sur environ 1.200.000 euros de chiffres d'affaires annuel. "On a fait un sacré croche-pattes" aux commerces, estime-t-il.

Mais si certains commerçants résistent, d'autres n'ont pas d'autres options que de tout vendre. Et surtout, ils sont fatigués par une crise à rallonge, admet le député du Gers Jean-René Cazeneuve, le co-rapporteur de cette mission parlementaire : "il y a des drames personnels. D'entreprises, de salariés, qui sont stressés, et qui ont eu la peur au ventre pendant des semaines pour aller travailler."

Le rapport des députés sera dévoilé mercredi prochain.